2 gaymans béninois tués après l'expulsion de 13 autres vers le Bénin

658

Treize (13) gay-mans béninois ont été remis jeudi par la police togolaise à son homologue béninoise qui les a ensuite convoyés vers le Bénin afin qu’ils répondent de leurs actes. L’opération a été possible grâce à la coopération sécuritaire existante entre les deux pays. Quelques heures après l’extradition de ce groupe, deux de ces présumés criminels ont été arrêtés et brûlés vifs par des Zémidjan dans la localité de Kpogan sur la nationale n°2 (route Togo-Bénin).

Selon plusieurs contactés, il revient que les deux jeunes lynchés et brûlés sont membres d’une bande qui était à bord d’un véhicule et qui tentait d’enlever une maraîchère dans un jardin potager près de l’école de Kpogan Agbétiko à quelques mètres de la route.

Alertés par les cris de la dame, les Zémidjan ont réussi à mettre la main sur deux de ces présumés gay-mans. Il se raconte que le 3e a réussi à prendre la poudre d’escampette à bord de leur voiture. Nous faisons économie des images choquantes de cette vindicte populaire.

Cet évènement fait suite à une opération officielle qui a eu lieu jeudi à Lomé. Treize gay-mans arrêtés la semaine dernière à Lomé par les forces de l’ordre et de sécurité du Togo ont été remis à la police béninoise. La cérémonie a enregistré la présence du directeur général de la police béninoise, Magloire Hounnonkpe.

L’opération a été possible grâce à la coopération sécuritaire existante entre les deux pays.

Ces jeunes qui ont semé la désolation ces dernières semaines au Bénin avec des assassinats odieux se cachent désormais au Togo et pensent être en lieu sûr. Mais c’est mal connaître l’efficacité des forces de l’ordre et de sécurité dy pays qui continuent de les traquer.

Notons que les gay-mans sont des individus assoiffés de richesse facile et sans efforts qui égorgent froidement ces âmes innocentes à leurs fétiches. Ces cybercriminels et autres trafiquants combattus de façon farouche par le régime de Patrice Talon, n’ont trouvé mieux à faire que d’égorger des êtres humains pour obtenir de l’argent des démons.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here