12,5 milliards de Fcfa pour faire tourner les installations de Contour Global

105

Le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya a participé du 1er au 5 avril dernier à Tunis à la  43ème réunion  de la Banque islamique de développement  (BID).  En marge des travaux de cette rencontre, un accord de prêt portant sur un montant de 22 millions de dollars a été signé avec la BID. Le ministre togolais a saisi l’occasion pour remercier la BID pour son soutien multiforme au Togo.

Le prêt obtenu sera rétrocédé à la Compagnie énergie électrique du Togo (CEET) pour procéder à l’acquisition de fuel lourd en faveur de Contour Global pour faire tourner ses installations en vue de la production du courant électrique.

Les documents ont été paraphés par le Ministre togolais de l’Economie et des Finances, Sani Yaya et le Directeur Général de l’ITCF, Hani Salam Sonbol.

Intervenant lors des travaux, le ministre Sani Yaya a salué les efforts que le Groupe de la BID ne cesse de consentir en vue de faire avancer le développement économique et social de notre pays par le financement de nombreux projets dans les domaines des infrastructures, de l’éducation, de la santé, d’électrification rurale et des projets d’éradication de la pauvreté sous toutes ses formes à travers le financement des institutions de micro-finances en faveur des populations les plus vulnérables.

Pour le ministre, l’économie togolaise a affiché des résultats encourageants ces dernières années. Il a noté que le taux de croissance du produit intérieur brut, au cours des cinq dernières années, s’est établi au-delà de 5%. Il n’a pas passé sous silence le léger ralentissement en 2017 du fait du recul de l’investissement public et de la crise socio-politique que connaît le Togo.

« L’inflation est maîtrisée et l’assainissement des finances publiques se poursuit de façon résolue. Dans le même temps, le déficit des transactions extérieures courantes a baissé de 11,1% du PIB en 2015 et de 9,7% en 2016 mais il reste encore relativement important en raison du manque de diversification de notre économie », a détaillé Sani Yaya.

Evoquant la nouvelle politique de développement, le ministre a annoncé que le gouvernement privilégie désormais les projets structurés financés en collaboration avec le secteur privé sous forme de projets PPP. Ce qui a permis un accords avec le FMI en 2017 dans le cadre d’un programme triennal qui a pour objectif principal de ramener l’endettement à un niveau soutenable afin de consolider la viabilité des finances publiques.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here