​Crise au Togo: quand un Imam fait sourire Faure Gnassingbé

La scène s’est produite, hier mardi, à la cérémonie d’inauguration de la Salle « Canal Olympia » à Lomé. Devant le Chef de l’Etat, le PDG du Groupe Bolloré, les membres du gouvernement, les membres du corps diplomatique et une assistance de grand jour réunis à Hanoukope, un Imam a fait la risée de tous.

Décidément, il n’est pas facile de s’appeler Homme de Dieu au Togo, surtout en ce temps de crise sociopolitique que traverse le pays. Beaucoup sont ceux d’entre- eux qui confondent leur mission de prédicateur au militantisme.
La preuve de ces dérapages qui s’apparentent, à bien d’égard, à de l’allégeance est le spectacle auquel l’on a assisté, hier mardi, lors de la cérémonie de lancement officiel de la salle de cinéma et de spectacle « Canal Olympia » à Hanoukpoe.

En effet, il sonnait 15h 08 minutes quand Faure Gnassingbé, fraîchement de retour du Niger, a pris place à la loge officielle aménagée pour la circonstance. A ses côtés, se trouvaient le Président Directeur Général (PDG) du Groupe Bolloré, Vincent Bolloré, les Présidents des Institutions de la République, les membres du gouvernement, les membres du Corps diplomatique  accrédités au Togo et une foule immense venue assister à ladite cérémonie.

Comme à l’accoutumée, parole était donnée en prime aux hommes de Dieu aux fins de remettre la partie dans les mains du Très Haut. Pour ce faire, la prière d’ouverture devrait être dite en deux temps. La prière chrétienne, puis celle musulmane. « Si Dieu est avec nous, qui pourrait être contre nous ?…», s’est demandé le pasteur qui, tant bien que mal, finit sa prière par ses vœux de bonnes intentions pour le Chef de l’Etat. Puis arriva le tour de la prière musulmane. Prenant le micro, le prédicateur musulman démarre en beauté par la traditionnelle prière récitée en arabe qui aura duré une cinquantaine de seconde.

L’on pensait donc que s’en était tout. Mais non ! L’Imam poursuit de plus belle sa prière, mais cette fois-ci, en Ewe.
Mais alors, à peine a-t-il commencé qu’il verse dans le zèle et le militantisme. Difficile pour lui de s’en défaire, comme le révèlent quelques séquences que nous traduisons ici pour nos lecteurs.

«Le Président Faure, nous l’avons élu et il est notre président. Il fait de grandes choses pour ce pays. Les changements sont perceptibles et nous en sommes fiers », disait-il en substance.

L’on pensait qu’il allait revenir à de meilleurs sentiments, mais la suite n’en avait rien d’une prière. Que du zèle.

« …Les œuvres que réalise le Président Faure au Togo sont énormes. Ces grandes avancées, les aveugles le constatent, les sourds-muets entendent les échos. Même les morts s’en aperçoivent ! », a-t-il enchainé avec fierté.

Cette dernière déclaration de l’homme déclenche des bourdonnements et rires dans la masse sans toutefois émousser son ardeur. Mieux, cet Imam en ajoute en guise de conclusion:

«Tous ceux qui veulent du mal au Président Faure succomberont. Oui, je le dis au nom d’Allah ! ».

Et ce fut le comble sur l’esplanade de « Canal Olympia » de Hanoukopé où notre fameux prédicateur musulman fut raccompagné jusqu’à sa place sous une ovation ironique bien, nourrie de la foule qui n’en revenait visiblement pas. Même le Chef de l’Etat n‘a pu, lui aussi, s’empêcher d’en rire.

Voilà qui démontre à suffisance combien des Hommes de Dieu deviennent, par la force de la politique, méconnaissables. Souvent des militants cachés, ces derniers manquent de lucidité, d’objectivité et de neutralité et n’arrivent souvent plus à se dissocier de leur statut d’Homme de Dieu. Surtout à des occasions comme celle-ci où ils sont en présence des hommes politiques, de surcroît le Chef de l’Etat. Et notre cher Imam, en manque d’inspiration s’est donc offert en spectacle devant Faure. Du militantisme mêlé à Dieu, voilà ce que ça donne!

Source: Fraternite

TogoWeb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.