Vers une CAN TOTAL GABON 2017 sans Adébayor ? 12/11/2016

89

Par K. Monzola

Vers une CAN TOTAL GABON 2017 sans Adébayor ?                                                                             12/11/2016
Adébayor pensif

L’ex sociétaire de Crystal Palace et emblématique capitaine des Éperviers du Togo semble en pétrin depuis la fin de son contrat en club. La présence en sélection constitue un sérieux plat d’ennui que le staff sert sans souci aux amoureux du foot. Ce qu’on peut comprendre surtout que le charisme du joueur n’a pas de concurrence pour le moment dans la tanière des Eperviers. Son apparition sur les pelouses aux côtés de ses coéquipiers moins expérimentés, dissuade l’adversaire et freine son emprise sur l’équipe. La preuve, le rôle déterminant du joueur lors du dernier match de qualification gagné 5 buts à 0. Même s’il est très difficile au meilleur buteur de 2005 de trouver le chemin des filets, il s’affiche aux premiers rôles de leader de groupe, tant sur le terrain que dans les vestiaires. Malheureusement, certaines tristes réalités militent en défaveur du jeune de Kodjoviakopé qui semble décourager par rapport à sa participation à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations, CAN TOTAL GABON 2017. interviewé sur une radio de la capitale au lendemain d’un match à l’à peu près face aux Îles Comores, 2 but partout, dans le cadre des préparatifs de la CAN, l’ancien attaquant d’Arsenal et de Manchester City annonce la possibilité d’une décision de non participation à la compétition.

“Si je ne suis pas prêt, pourquoi y aller ?”, a déclaré Adébayor qui se donne jusqu’à décembre pour trouver un club pouvant lui permettre d’être au point.

“Quand je visite ma page Facebook, poursuit-il, je vois un peu que tout le monde s’inquiète pour moi.
Mais comme je vous l’avais dit, l’important dans la vie c’est la santé.
Le football c’est un jeu et je ne suis pas le premier joueur professionnel à ne pas avoir de club.
Je suis positive et je continue de travailler. Si je sens que je ne suis pas prêt pour aller à la CAN, je n’irai pas.
J’irai peut être en tant que cadre de l’équipe pour soutenir les autres, mais pas pour jouer.
Si ça continue comme ça jusqu’en décembre, j’irai au Gabon en tant que cadre pour soutenir mes coéquipiers mais pas pour jouer.
Il s’agit d’une équipe nationale.
Et elle doit aller à la CAN avec les joueurs en forme et qui sont prêts pour la compétition.
Si je ne suis pas prêt, pourquoi y aller?
Des fois, il ne faut pas se voiler la face. Quand on n’est pas prêt, on le reconnait.
Je sais que ça fera mal à beaucoup de mes fans, mais ça ne sert à rien que j’aille à la CAN et que je ne me retrouve pas.
Ça ne sert à rien d’y aller et de louper mes contrôles, les occasions de but et autres.
Si je ne me sens vraiment pas prêt et si ça continue comme ça jusqu’en décembre, je préfère accompagner mes coéquipiers pour leur parler et les encourager plutôt que de me retrouver sur le terrain.
Ce sera pour le bien du Togo.

Déclaration profonde de sens qui touche forcément les coeurs qui ne sont pas hypocrites. Même si on apprécie pas le lièvre, il faut reconnaître qu’il court plus vite que soi. La grande question est de savoir, si tel devrait être le cas, qu’est-ce qu’une équipe du Togo sans Adébayor irait chercher à la CAN TOTAL GABON 2017?

Togo-Online.co.uk