Une provision de 8 milliards sur les comptes du FNFI

24

Le Fonds National de Finance Inclusive (FNFI) lancé en 2014, a bénéficié mercredi d’un appui de 8 milliards de F CFA de la part du Fonds Koweitien, en marge du sommet Afro-Arabe à Malabo en Guinée Equatoriale.

Coordonner les financements et soutenir les projets de développement tant en Afrique que dans le monde Arabe, est l’un des objectifs phares du 4ème sommet Afro-Arabe qui a connu la participation de la délégation togolaise menée par le Colonel Ouro-Koura Agadazi.

Le thème cette année s’articule : « Ensemble pour le développement durable et la coopération économique ». Mardi et Mercredi, les gouvernements et délégations présentes ont planché sur 5 points indissociables à la thématique du développement à savoir le développement politique, le financement du développement, le développement agricole et la sécurité alimentaire et le fonds de réponse aux catastrophes et la migration.

Pour le Togo qui remporte une grosse enveloppe en faveur du FNFI, le pari semble gagner, selon les mots de satisfaction du ministre Agadazi. Le dernier financement de la part du Fonds koweitien, s’élève à 1,5 milliards F CFA en faveur du secteur agricole.

En Rappel, le FNFI est un projet de l’Etat qui vise à éradiquer l’exclusion financière dont les principales victimes sont entre autres, les populations en zone rurale. Il s’agit donc pour ce projet géré par le Directrice de Cabinet de la présidence, de renforcer les capacités des populations aux initiatives entrepreneuriales individuelles, par des microcrédits à faibles taux de remboursements nanti d’un accompagnement socio-éducatifs.

Le FNFI est un projet imbriquant des sous-projets et programmes en faveur du développement à la base et de l’emploi des jeunes.

A. Lemou

icilome.com