Une deuxième interpellation de l’ASVITTO au CACIT

17

Kao Atcholi, SG ASVITTO

Le torchon brûle entre l’Association des victimes de la torture au Togo (ASVITTO) et le Collectif des associations pour la lutte contre l’impunité au Togo (CACIT). L’association que dirige actuellement Kao Atcholi se voit dans l’obligation de faire une seconde mise au point au CACIT dans le différend qui les oppose. Lecture !

Deuxième mise au point de l’ASVITTO relative au différend qui l’oppose au CACIT

Suite à sa mise au point en date du 03 novembre 2016 relative au différend qui l’oppose avec les Responsables du CACIT, l’Association des Victimes de Torture au Togo (ASVITTO) est au regret de constater qu’en lieu et place de la raison, le tandem Spero MAHOULE et André AFANOU fuit le débat contradictoire sur le sujet et procède à la manipulation de quelques victimes pour raconter des conneries.

L’ASVITTO déplore cette méthode d’une autre époque qui est reprochée à une catégorie d’acteurs politiques de notre pays, mais qui malheureusement est utilisée aujourd’hui par les Responsables du CACIT pour se tirer d’affaire.

L’ASVITTO encore une fois, invite Messieurs Spero MAHOULE et André AFANOU à se passer du dilatoire qui n’a jamais su cacher la vérité, et à procéder à la réparation de la frustration que leur amateurisme a causée sur les victimes de torture dans la gestion des fonds qui leur sont destinés.

Tout en les invitants à une prise de conscience de la situation miséreuse et désastreuse que vivent les victimes, l’ASVITTO réaffirme qu’elle reste ouverte à toute discussion pour une issue sociale à l’endroit des victimes comme l’exige le projet.

Fait à Lomé, le 08 novembre 2016.
Pour l’ASVITTO
Le Secrétaire Général
Monsieur ATCHOLI KAO Monzolouwè

icilome.com