Un comité d’experts prépare le Conseil d’administration de l’EAMAU pour ce vendredi à Lomé

6
Un comité d’experts prépare le Conseil d’administration de l’EAMAU pour ce vendredi à Lomé

La 35ème session ordinaire du Conseil d’administration des ministres de l’Ecole africaine des métiers d’architecture et de l’urbanisme (EAMAU), une institution inter-Etats d’enseignement supérieur et de recherche basée à Lomé au Togo, va se tenir ce vendredi à Lomé. Le comité des experts des quatorze (14) pays membres de cette institution s’est réuni ce mercredi à Lomé.

Il s’agit, selon les informations, de la rencontre préparatoire de la réunion du Conseil d’administration. Elle a été ouverte par le ministre togolais de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Octave Nicoué Broohm qui se trouve être le Vice-président du Conseil statutaire, en présence du président du comité des experts, Dr Frédéric REOUNODJI.

« Le Conseil d’administration est un organe statutaire qui s’occupe de l’orientation et de la prise de décisions par rapport au fonctionnement de l’institution et de l’école. A ce titre, la réunion des experts précède statutairement le conseil d’administration de l’EMAU.

Plusieurs dossiers sont inscrits à l’ordre du jour du conseil d’administration. A l’issue des débats, des propositions seront faites en termes de résolutions et de décisions à prendre pour l’adoption du conseil des ministres qui se tiendra le 25 novembre », a indiqué M. REOUNODJI.

Pour le ministre, cette rencontre du conseil d’administration sera un outil d’appréciation des réalisations passées ou en cours à l’EAMAU, et permettra d’insuffler les attentes du continent sur les grandes missions de l’école.

Cette réunion du comité des experts a été précédée le 31 octobre dernier, du 22ème Conseil scientifique et pédagogique (CSP), un organe statutaire de l’EAMAU. Cette session a connu l’élection d’un nouveau président en la personne de Dr Frédéric REOUNODJI de la République du Tchad, pour un mandat de deux (2) ans, en remplacement de Thierry
NOGMO du Gabon, arrivé en fin de mandat.

L’EAMAU fut fondée par une résolution du sommet des Chefs d’Etats de l’OCAM en 1975, à la suite d’une étude de l’UNESCO sur la nécessité effective d’une institution de formation en architecture et urbanisme, au bénéfice des Etats africains en pleine croissance urbaine.

L’institution enregistre en son sein quatorze (14) pays membres francophones d’Afrique de l’ouest et Centrale. Pour la première sous-région, il y a le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Et pour la seconde, on a le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad.

Telli K.

icilome.com