TPAfterwork: L’épicentre d’une jeunesse africaine dynamique Featured

67

Rendez-vous mensuel d’une jeunesse togolaise et africaine active, Thursday’s Private Afterwork ou TPA est une plateforme visant à créer un écosystème dynamique d’opportunités d’affaires entre professionnels et entrepreneurs du Togo et d’Afrique de l’Ouest. Initié par quatre jeunes banquiers et entrepreneurs, le TPAfterwork élit domicile chaque premier jeudi du mois dans un cadre nouveau. C’est ainsi que le jeudi 06 octobre dernier, une centaine de jeunes professionnels togolais et africains s’est rencontrée à « L’Afriklub Karting » de Lomé.

Ce rendez-vous a été l’occasion pour Jean Baptiste Satchivi, Président Directeur Général de la société AGRISATCH, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin et Président de la Chambre Consulaire Régionale de l’UEMOA, de partager sa riche expérience en tant qu’entrepreneur avec les « TPAfterworkers », terme qu’utilise les fondateurs pour désigner leurs membres.

Avec le soutien de plusieurs partenaires dont la brasserie BB Lomé, les TPAfterworkers ont pu échanger des cartes de visite autour d’un débat modéré par Christopher Balliet, un des co-fondateurs du TPA, et animé par M. Satchivi qui a relaté son parcours et répondu aux questions de l’assistance. 

Le patron du groupe CDPA et de la société AGRISATCH a invité les participants à développer une mentalité de ce qu’il appelle “LE MILITANT ÉCONOMIQUE”. 

M. Satchivi a tenu à marquer le coup en invitant la jeunesse africaine à prendre conscience du rôle plus qu’urgent qu’elle doit jouer dans le développement et le rayonnement de l’Afrique.

Abordant la question du financement de l’agriculture, Jean-Baptiste Satchivi a invité les Etats africains, les banquiers et autre investisseurs africains à mettre en place et à favoriser des politiques volontaristes pour la promotion des entreprises de ce secteur. « En matière de financement, il faut bâtir de nouveaux outils. Les outils d’aujourd’hui ne sont pas adaptés pour le développement de l’Afrique. Ce sont les mêmes outils du plan Marshall pour pouvoir développer l’Europe au lendemain de la deuxième Guerre mondiale. Ce n’est pas cela qu’il faut appliquer en Afrique », a indiqué M. Satchivi.

Landry Ahouansou, un des co-fondateurs du TPA, a indiqué que les rencontres sont ouvertes à tous les jeunes professionnels du Togo et de la sous-région ouest africaine désireux d’élargir leur réseau d’affaires et d’échanger avec des professionnels de différents secteurs d’activités. Selon lui, le TPA envisage d’être d’ici 2017 l’incontournable rendez-vous mensuel de leadership d’une jeunesse africaine active et en mouvement au Togo et en Afrique de l’Ouest.

Cette année déjà, l’initiative a permis d’élaborer des stratégies sur le financement des PME et l’impact des NTIC sur le développement des économies africaines, expliquent les organisateurs.

Plus de six personnalités de haut niveau ont déjà appuyé le TPAfterwork et plus de 700 personnes ont déjà participé au TPA. Les organisateurs entendent toucher encore plus de jeunes.

TogoBreakingNews.info