Togo Scandale des Panama Papers : L’ANC ne demandera pas la démission du Premier ministre Klassou…

242

 

L’Alliance nationale pour le changement (ANC) a besoin du temps pour se prononcer sur le scandale des Panama Papers qui éclabousse de hautes personnalités de l’Etat togolais. C’est du moins ce que soutient le préposé à la communication de cette formation politique dirigée par Jean-Pierre Fabre


Le silence du principal parti de l’opposition depuis le début de l’affaire a du mal à passer au sein de l’opinion publique, les populations voyant derrière ce mutisme, une attitude de « complicité ».

Mais cette accusation est balayée du revers de la main par Eric Dupuy qui estime qu’au vue de l’importance de l’affaire, sa formation politique entend prendre tout le temps nécessaire afin de mieux faire les choses. « Pour nous, la démission du Premier ministre ne nous intéresse pas », a-t-il lancé vendredi sur les ondes de radio Nana Fm, une station de radio privée de la place.

Cette déclaration va à l’encontre de la récente demande de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI, partenaire de l’ANC) qui a exigé la démission du chef du gouvernement Sélom Komi Klassou au cours d’une conférence de presse tenue en début de semaine.

Pour M. Dupuy, point n’est besoin de réclamer la démission ou le départ du Premier ministre togolais de son poste même si le nom de celui-ci a été cité parmi les actionnaires de la société Wacem, accusée d’évasion fiscale. « Ce que nous combattons c’est tout le système », a-t-il soutenu.

TogoActu24.com