Togo : Les enseignants lancent un nouveau mot d’ordre de grève de mécontentement de 48 heures

10

Par une lettre en date d’hier lundi 28 Novembre 2016, la Coordination des quatre syndicats (Syndicat Nationale des Professeurs de l’Enseignement Technique du Togo ‘SYNPETT’, Syndicat National des Enseignants de l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle ‘SNEETFP’, Syndicat des Enseignants du Secondaire du Togo ‘SESTO’ et le Syndicat des Enseignants du Préscolaire et du Primaire du Togo ‘SEPPTO’), déjà à l’origine de la grève des deux premiers jours de l’année scolaire 2016-2017, vient lancer un nouveau mot d’ordre de grève de mécontentement qui fera effet les 1er et 02 Décembre prochains.
Cette lettre d’information adressée au ministre des Enseignements Primaire, Secondaire, et de la Formation Professionnelle et à son collègue en charge de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle, renseigne que ce mouvement est motivé par « l’hésitation des autorités en charge de l’éducation d’œuvrer pour trouver des solutions aux points » de revendication des enseignants et aussi « l’attitude de quelques Chefs d’établissements, Inspecteurs, Directeurs régionaux et Préfets, ayant pour seul but d’intimider les enseignants qui observent les mots d’ordre de grève ».

Voici l’intégralité du courrier adressé au deux ministres

Lomé le 28 Novembre 2016

A monsieur le ministre des Enseignements Primaire, Secondaire, et de la Formation Professionnelle
Et monsieur le ministre chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation professionnelle

Objet : Mot d’ordre de grève

Messieurs les Ministres,

Vu la correspondance en date du 22 Août 2016 de la coordination des syndicats : le Syndicat Nationale des Professeurs de l’Enseignement Technique du Togo (SYNPETT), le Syndicat National des Enseignants de l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle (SNEETFP), le Syndicat des Enseignants du Secondaire du Togo (SESTO) et le Syndicat des Enseignants du Préscolaire et du Primaire du Togo (SEPPTO), et relancée le 06 Septembre 2016 demandant l’ouverture d’un dialogue franc et sincère, pour trouver des solutions idoines aux points suivants :
1- L’octroi de l’indemnité de logement pour le personnel de l’éducation et pour toute carrière, prime de travail de nuit et prime de salissure, à intégrer au budget 2017, en attendant l’adoption du statut particulier ;
2- Reversement des enseignants auxiliaires dans le corps des fonctionnaires de l’enseignement conformément au statut général de la fonction publique.
3- La résolution définitive du problème de la CNSS, du dossier des normaliens ainsi que l’intégration des enseignants volontaires restants dans la fonction publique ;
4- L’annulation des affectations punitives des représentants d’enseignants et des délégués syndicaux.
Considérant l’hésitation des autorités en charge de l’éducation d’œuvrer pour trouver des solutions aux points susmentionnés ;
Considérant l’attitude de quelques Chefs d’établissements, Inspecteurs, Directeurs régionaux et Préfets, ayant pour seul but d’intimider les enseignants qui observent les mots d’ordre de grève ;
Considérant les recommandations issues des assemblées générales synchronisées du 26 Novembre 2015 ;
La coordination des syndicats appelle tous les enseignants à observer une grève de mécontentement de deux (02) jours pour les Jeudi 01, Vendredi 02 Décembre 2016 reconductible si aucune solution n’est trouvée.
NB : Les cours de la période de grève seront considérées comme faits.

Signé : Coordination des Syndicats de l’Education du Togo

Pour l’enseignement général
Assih Abalo-Essé

Pour l’enseignement technique
Atsou Atcha Y.I.

Togosite.com