Togo: L’ANC cadre la visite du PM français Valls

78

Maître Isabelle Ameganvi

Mardi 08 Novembre 2016 – Le principal parti de l’opposition togolaise, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), s’est prononcé sur la récente visite que le Premier ministre Search Premier ministre français Manuel Valls Search Manuel Valls a effectuée à Lomé.

Pour cadrer l’objectif de cette visite et d’après Jean-Marie Le Guen, le Secrétaire d’Etat français chargé des relations avec le Parlement, l’ANC a mis au point que Valls n’est pas venu apporter son soutien au pouvoir en place ni se substituer aux populations togolaises qui doivent prendre leurs responsabilités.

Dans la déclaration signée par Maître Isabelle Ameganvi, la présidente du groupe parlementaire ANC, il est précisé que la mise au point a été faite lors de la rencontre le 29 octobre dernier entre une délégation de parlementaires français et une délégation de l’opposition parlementaire togolaise.

La visite du MP Valls qui a été placée sous le sceau de la coopération entre le France et le Togo et été ponctuée par des rencontres avec les autorités togolaises. Dans le cadre de sa visite et eu égard à l’évolution qu’enregistre le Togo, le Premier ministre Search Premier ministre français a estimé que « Le Togo change, il change dans le bon sens. La France croit au Togo et la France veut une relation plus forte avec le Togo ».

En n’approuvant pas totalement la lecture que le Premier ministre Search Premier ministre français a fait de la situation au Togo, l’ANC a cité Le Guen qui trouve que la France ne veut pas s’immiscer dans les affaires du Togo et que M. Valls n’est pas venu au Togo pour apporter son soutien au pouvoir en place ni se substituer aux populations togolaises qui doivent prendre leurs responsabilités.

Lors de cette rencontre précisera Me Ameganvi, Jean-Pierre Fabre, le Chef de File de l’opposition togolaise après avoir apprécié l’initiative entreprise par des parlementaires français a ensuite profité de l’occasion pour parler de la situation socio-politique dans son pays.

Pour Fabre « la situation politique togolaise, continue d’être rythmée par la pratique permanente de l’arbitraire et des fraudes électorales. Malgré les engagements pris, le pouvoir en place refuse obstinément d’organiser les élections locales et de mettre en œuvre les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales prescrites par l’Accord Politique Global (APG) ».

Le leader de l’ANC n’a pas manqué de rappeler « le rejet par la majorité parlementaire du projet de loi de révision constitutionnelle introduit à l’Assemblée nationale par le gouvernement en juin 2014 et les manœuvres orchestrées à deux reprises, en novembre 2014 et en juillet 2016, par la majorité parlementaire à la Commission des lois, pour empêcher les propositions de lois de révision constitutionnelle de l’opposition d’arriver en plénière de l’Assemblée nationale ».

Mensah, Lomé

– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou [email protected]

Koaci.com