Togo : Encore des tilapias ?

123

Ce poisson avait conquis le cœur de milliers de « Gnassingbélandais ». Riche en vitamine B, D, en sélénium et en phosphore, il est maigre mais contient deux acides gras de la famille des oméga-3 dont l’action réduit le risque de maladies cardiovasculaires.

Togo : Encore des tilapias ?

Manger ce poisson est donc bon pour le cœur. Il y en a qui ne faisait pas trois jours sans en consommer. Ils l’aimaient bien braisé accompagné d’Ablo, akpan ou atiéké. En sauce, certains l’accompagnait avec du fufu, du riz, de la pâte, etc. Loin de nous l’idée de vous donner de l’eau à la bouche pour rien. Ce poisson, c’est le tilapia.

Le tilapia est le poisson le plus consommé au monde. On dit que les poissons multipliés par Jésus-Christ pour nourrir les foules venues l’écouter seraient une espèce de tilapia. L’apôtre Pierre aurait vécu de la pêche de ce poisson dans le lac de Tibériade, d’où le nom de « poisson de saint Pierre » donné par les anglophones. Passons.

Depuis novembre 2015 que cette affaire a fait grand bruit à Lomé, les « Gnassingbélandais » ont peur de ce poisson comme Ebola. La chair fine et le goût subtil de ce poisson qui, de par sa capacité à se reproduire rapidement, est surnommé « poulet aquatique » les dégotent. Ils doivent revenir à leurs anciennes amours, car les autorités du pays ont décidé d’investir dans l’élevage du tilapia pour réduire la dépendance et les importations.  Le lundi 29 août dernier, 282.000 alevins ont été introduits dans les barrages de Dapaong et de Mango et au total 400.000 dans 8 retenues d’eau à travers le pays depuis plusieurs mois.

Curieusement, c’est le même nombre d’alevins qui avaient été introduits dans ces mêmes barrages en décembre 2015. Un cadeau de noël que le Prince avait chargé le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura « Agadazique » de remettre sur son instruction personnelle aux populations après les tristes évènements de Mango. On ne veut rien insinuer.

Selon le site « kpakpatoyique » de Kofi Souza, le tilapia a trouvé son nouveau pays d’accueil car le « Gnassingbéland » ambitionne de devenir un important producteur. Nous sommes gâtés alors.  On espère que les tilapias « Made in Togo » seront mieux que ceux avariés des « Hihons ».

Source : Liberté

27Avril.com