TOGO : Emmanuel Golou salue l’engagement politique de la CDPA en faveur de la démocratie au Togo Spécial

85
A Lomé depuis ce mercredi, Emmanuel Golou, président du Parti social démocrate (PSD) du Bénin, a animé ce jeudi à Lomé une conférence de presse conjointe avec Brigitte Kafui Adjamagbo Johnson, Secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) du Togo, pour rendre publiques les décisions que les deux (2) partis ont prises à la fin de la visite d’amitié et de travail de la délégation du PSD au Togo,
A l’issue de deux (2) réunions, une entre les jeunes des deux (2) partis politiques socio-démocrates et l’autre entre la délégation béninoise et le Comité directeur de la CDPA, les deux formations politiques font le constat de ce que les deux formations politiques ont joué et continuent de jouer un rôle « déterminant » dans la lutte politique du Bénin et du Togo et s’engagent à intensifier et pérenniser la coopération dans l’intérêt supérieur des deux pays à travers la création d’un comité mixte de la jeunesse et d’un autre comité chargé de la communication.
Le PSD, fort de ses expériences, encourage la CDPA à poursuivre « sans relâche », la lutte pour le renforcement de la pratique démocratique au Togo en évitant les solutions solitaires.
« Nous poursuivons chaque jour la lutte pour la démocratie, ce que font aussi nos amis de la CDPA chaque jour que Dieu fait. Nous devons essayer de dialoguer pour construire des Etats riches et prospères. L’espoir est permis et je pars très joyeux sur Cotonou en disant que je suis tombé sur des amis très combatifs et que la lutte continue », a indiqué M. Golou.
Selon Mme Adjamagbo Johnson, la CDPA durant ces deux jours, a compris que le PSD a réussi quelque chose qui n’est pas encore réussi au Togo : la promotion des jeunes aux postes de responsabilité pour donner à l’engagement politique de la jeunesse, un sens. « La délégation était composée de jeunes élus qui ont partagé avec les jeunes de la CDPA, leurs réussites et difficultés. Les jeunes de la CDPA ont à l’occasion dit les difficultés qu’ils ont dans le contexte du Togo qui est un contexte de déficit démocratique. Cette rencontre nous a permis de faire le point dans chaque pays, à quel niveau de démocratie sommes-nous arrivés et quelles sont les difficultés ? La conclusion que nous avons tirée, c’est que la démocratie est une lutte de tous les instants », a-t-elle ajouté.
Pour information, les deux partis politiques font partie de l’International socialiste et Emmanuel Golou, président du PSD est en même temps le président du Comité Afrique de l’International socialiste qui aura à Accra au Ghana les 7 et 8 octobre prochains, une réunion au cours de laquelle il sera question des crises qui secouent chaque pays, les questions démocratiques et de pauvreté.
Ensuite, une grande réunion va rassembler les partis progressistes de l’Afrique de l’ouest en Guinée Bissau. L’international socialiste tient son congrès en Asie en décembre prochain. La CDPA prendra part à toutes ces rencontres.
Telli K.
Afreepress

Togosite.com