Togo : Des réunions secrètes pour saboter les préparatifs et la participation des Éperviers du Togo à la CAN TOTAL GABON 2017 16/11/2016

74

Par Marcelle Apévi
Togo : Des réunions secrètes pour saboter les préparatifs et la participation des Éperviers du Togo à la CAN TOTAL GABON 2017                                                                             16/11/2016

Les Éperviers du Togo sont déjà en Tunisie dans le cadre des préparatifs de la CAN Gabon 2017. Si le coup d’envoi est donné à cette étape sérieuse de la participation du Togo à la CAN, ce n’est sans compter les agitations des chasseurs d’intérêts qui s’activent pour mettre en déroute le nouvel élan.

« Chasser le naturel, il revient toujours au galop ». C’est à cela finalement que le football togolais devra malheureusement s’en tenir, dans la fièvre des préparatifs de la Coupe d’Afrique des nations TOTAL GABON 2017. Des manœuvres en cours à travers des réunions secrètes dans des villes du pays pour saboter les préparatifs et la participation des Eperviers, dans le cadre de la phase finale de la compétition. Fort des tristes réalités de 2013 dont les comptes ne sont toujours pas faits, il convient que le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé tape du point sur la table, afin de ranger ces groupuscules qui s’agitent et laisser la main libre à la Fédération Togolaise de Football (FTF) pour faire son travail. Le public sportif et le peuple togolais dans son ensemble ne se sont pas encore remis des frasques de ces réseaux qui se sont illustrés négativement en Afrique du Sud, trainant le drapeau togolais dans la boue. Depuis deux semaines, des réunions secrètes s’organisent dans des villes du Togo au cours desquelles des personnalités peu recommandables s’engagent dans une alliances contre nature dont l’objectif est non seulement de développer des plans pour se mettre plein la poche dans le cadre des préparatifs et de la participation des Eperviers à la CAN Gabon 2017, mais aussi saboter le Nouvel Elan.

Tout comme en 2013, une délégation officieuse serait envoyée en éclaireur au Gabon pour s’acclimater en matière d’hôtellerie et de restauration au profit de la délégation togolaise qui effectuera le déplacement dans le pays d’Ali Bongo pour rééditer les bitos de 2013. Au moment opportun, le public sportif sera au courant des détails autour de ce voyage notamment le numéro du vol pris par l’envoyé, le fameux éclaireur…

Selon ce que les griots font croire, le Chef de l’Etat se serait personnellement engagé dans la reconstitution de l’image du football togolais en facilitant le recrutement d’un entraineur de haut niveau pour coacher la sélection nationale. Cet engagement de Faure Gnassingbé aurait pris en compte l’élection de la liste Nouvel Elan pour traduire dans les faits, la politique du gouvernement en matière du football au Togo. Et cette implication personnelle dit-on du chef de l’Etat est en train d’être sacrifié par ces personnes en manque d’initiatives et de stratégies tapis dans l’ombre qui ne défendent que leurs propres intérêts.

Loin de rester les bras croisés et vivre ce sabotage qui se prépare activement, il convient, de notre devoir et engagement de journaliste et patriote, d’interpeller le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, à taper du poing sur la table pour arrêter cette imposture qui se prépare, et mettre hors Etat de nuire, ce plan macabre qu’orchestré les vieux démons de 2013.

Togo-Online.co.uk