Togo : Décentralisation et élections locales, un atelier-diversion annoncé pour noyer la problématique 16/11/2016

130

Par Tino Kossi, Liberté N°2320 du Mercredi 16 Novembre 2016

Togo : Décentralisation et élections locales, un atelier-diversion annoncé pour noyer la problématique                                                                             16/11/2016
Payadowa Boukpessi, ministre de l’Admnistration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales

La décentralisation, tiens, on en reparle au gouvernement ! Avec les réformes
constitutionnelles et institutionnelles de l’Accord politique global (APG), ce sont deux questions importantes que le pouvoir semble avoir rangées au placard et sur lesquelles il fait l’effort de garder un silence sépulcral. Alors que les Togolais croyaient la problématique enterrée une fois pour de bon, le gouvernement repense à la décentralisation, par la grâce de la Providence, et il est annoncé un atelier. Mais pour quels résultats à la fin ? Il s’agit visiblement d’un tour de ruse de plus pour noyer cette question importante et celle sous-jacente de l’organisation des élections locales réclamée par tous, tout comme on l’a fait avec le Haut commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) et les réformes.

Un atelier sur la décentralisation le 6 décembre prochain

Le Conseil des ministres s’est tenu ce lundi 14 novembre 2016, et à l’ordre du jour, l’adoption de deux (02) projets de loi, mais aussi des divers. Il était essentiellement question de loi de finances
rectificative, gestion 2016, comme on en a l’habitude depuis des années, mais aussi de projet loi de finances, gestion 2017, lequel a pour objectif « une croissance durable et partagée » et serait « essentiellement orienté vers la satisfaction des besoins sociaux auxquels elle consacre une très grande part
des ressources ( 46,8 %) ainsi que la réalisation de certaines infrastructures qui sont dans un état d’exécution avancée et le renforcement de la gouvernance ». Selon le compte rendu du Conseil des ministres, les prévisions budgétaires pour l’année prochaine s’équilibrent en ressources et en charges à 1 218, 7 milliard de francs.

Mais, Dieu soit loué, dans ce flot de pensées où toute l’attention des gouvernants était portée sur le nerf de la guerre, la question importantissime de la décentralisation et des élections locales sur laquelle on les croyait avoir fait un trait, s’est invitée dans les…divers ! Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il sera organisé à Lomé un atelier sur la décentralisation, et ce sera le 6 décembre
prochain. « Au titre des divers, le Conseil a été informé que sur instructions de Son Excellence, Monsieur le Président de la République, un atelier sur la décentralisation sera organisé par le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales le 06 décembre 2016. Cet atelier, très important, regroupera plus de 200 participants venant de tous les horizons de notre nation », rapporte le Conseil des ministres.

Des tergiversations du pouvoir

Un atelier sur la décentralisation le 6 décembre prochain alors que l’on s’y attendait le moins, l’information a de quoi surprendre, car sur cette problématique, le pouvoir Faure Gnassingbé a suffisamment fait des siennes.
On se rappelle que le 29 mars 2016, alors que l’opposition en général et son chef de file, Jean-Pierre Fabre en particulier (…) Achetez et lisez l’intégralité sur notre kiosque en ligne

Togo-Online.co.uk