Togo – De retour à Gbatopé, Eya la présumée sorcière vit un calvaire

150

Huée par la population et amenée manu militari au poste de gendarmerie de la ville de Tsévié (Préfecture du Zio), lundi 22 août dernier, parce qu’accusée d’être sorcière, la vieille Eya a recouvré sa liberté le même jour aux environs de 19 H, selon nos informations.


Seulement après sa libération et son retour dans le village de Gbatopé, cette vieille dame fait l’objet de mépris et de médisance de la part des habitants de sa localité. Aussi, sa famille, depuis cet incident lors duquel, cette dernière a fait de troublantes révélations concernant ses intentions ratées d’apporter son petits fils dans le « monde des sorciers », l’a laissé pour compte.

Un habitant de la localité et proche de sa famille a confié : « Depuis qu’elle est rentrée, personne ne veut l’approcher. Même quand elle veut payer à manger ou à boire, les gens refusent de la servir. Elle vit dans sa maison familiale juste à côté de mon domicile et je peux vous dire qu’elle est abandonnée. C’est difficilement qu’elle mange. Elle a une nièce qui est commerçante dans le marché de Tsévié et qui l’entretenait. Mais depuis le jour, qu’elle a confessé, être à la base de ses maladies répétitives, cette dernière aussi l’a laissé à son propre sort », a-t-il raconté.

A en croire notre source, elle projette déserter le village, mais curieusement, dès que l’occasion se présente, elle profère des menaces : « Je l’ai entendu dire à un jeune homme l’autre jour qu’elle va plier bagage et partir du village. Elle sait que c’est le souhait des habitants du village. Elle a aussi menacé le jeune homme que lorsqu’elle s’en ira du village, il n’aura pas de répit parce que ce dernier colporte des insanités à son sujet depuis son retour de la gendarmerie », a ajouté notre source.

icilome.com – TogoActu24.com