Togo : « Da Victo » aux trousses des mauvais payeurs du Fnfi !

27

Pour amener les populations à opter pour l’ordre établi, dans la perspective de la présidentielle de 2015, l’égérie de la République, « Da Victo » avait sorti de son chapeau, comme un prestidigitateur, la recette magique : le FNFI, Fonds national pour la finance inclusive et ses dérivés Agrisef et Ajsef. Elle avait alors embouché la trompette de la propagande et sillonné le « Gnassingbéland » de fond en comble pour annoncer la bonne nouvelle aux populations.

Togo : « Da Victo » aux trousses des mauvais payeurs du Fnfi !

Les Togolais qui portent en bandoulière la pauvreté et la misère au quotidien, n’en demandaient pas mieux. C’était la course au trésor. Beaucoup avaient malheureusement pensé que c’était un cadeau du « p’ti » et qu’ils devraient juste le remercier dans les « zurnes ». S’ils savaient qu’ils devraient rembourser jusqu’au dernier centime, ils seraient montrés moins enthousiastes.

A l’heure du bilan, sur 10547 personnes qui ont bénéficié du projet Agrisef, seuls 119 ont remboursé leur crédit, soit environ 0,5%. Ce sont des dizaines de milliards de Francs CFA qui sont mis en parenthèse. Face à cette « siaation » apocalyptique, Da Dédé, pardon, Da Victo, a déclenché la troisième guerre mondiale aux mauvais débiteurs. Qu’est-ce qu’ils croyaient ?
Certains clients ne savent plus où donner de la tête. Les bénéficiaires, de la Région des Plateaux par exemple, indexent la mauvaise pluviométrie qui n’a pas permis d’obtenir de bonnes performances pour la saison agricole. Ce n’est pas ce qui va calmer la colère de « Da Victo », en tout cas.

« La pression, est déjà effective. Les brigades de gendarmerie sont mises à contribution pour faire le recouvrement. Certains citoyens convoqués pour rembourser prennent tranquillement la poudre d’escampette, abandonnant leurs familles », rapporte le confrère « Expressément Indépendant ».

On était tous quand l’égérie de la République et ses ouailles clamaient haut et « faure » que « Faure-vi » est soucieux de leur pauvreté et qu’il leur a envoyé les fonds de la FNFI. Nombre de bénéficiaires avaient cru à un cadeau personnel du Prince. On verra si la déclaration de guerre de « Da Victo » va amener les non payeurs à solder.

Source : Liberté

27Avril.com