Togo: Alberto Olympio brise le silence sur ses ennuis judiciaires à Lomé

218

Alberto Olympio

Mardi 13 Septembre 2016 – Alberto Olympio, le président du Parti des Togolais est sorti de sa réserve pour se prononcer sur l’affaire judiciaire qui l’oppose à ses associés de Cauris Management.

En se prononçant sur son absence au procès du 31 aout dernier, lequel a requis une peine maximale de 5 ans d’emprisonnement contre lui, Alberto Olympio Search Alberto Olympio qui vit à Dakar au Sénégal a justifié sur Eben Radio que c’est une affaire qui a une cause politique et qu’il « ne participe jamais aux farces, même quand on tente de lui faire jouer le premier rôle ».

Sur ses absences aux audiences des 21 et 31 août derniers, Alberto Olympio Search Alberto Olympio a affirmé avoir collaboré avec la justice dès le début de l’affaire avec trois auditions préalables à la suite desquelles il a introduit une requête de non-lieu avec son conseil. De l’étude de cette affaire, l’opposant et l’homme d’affaire a estimé que des anomalies ont été constatées dans la gestion de l’instruction.

En levant le voile sur ce qui lui vaut des ennuis judicaires aujourd’hui, le président du Parti des Togolais a expliqué que son seul différend avec le PDG de Cauris est que ce dernier n’était pas d’accord avec son choix d’entrer en politique. Et Alberto Olympio Search Alberto Olympio de poursuivre que le patron de Cauris aurait menacé de retirer ses fonds de la structure.

Sans se laisser intimide par la peine maximale de 5 ans d’emprisonnement requis contre lui, Alberto Olympio Search Alberto Olympio a d’abord laissé entendre qu’il ne se laissera pas enfermer facilement dans des pièges avant d’affirmer que « … Je me battrai jusqu’au bout pour inverser la loi du pot de terre contre le pot de fer ».

De l’origine de ses ennuis judiciaires à Lomé, il est à rappeler qu’Alberto Olympio, le président directeur général de la société Axxend Corporation en Île Maurice été assigné en justice par ses associés de Cauris Management Search Cauris Management pour une malversation financière de 6 milliards de francs CFA au mépris des statuts et des droits des associés.

Mensah, Lomé

– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou [email protected]

Koaci.com