Surenchère des Prix, Affaire Lait Peak : La LCT dénonce !

64

La Ligue des Consommateurs du Togo (LCT) constate ces derniers temps une hausse exagérée du prix des produits de première nécessité sur nos marchés et une panique généralisée sur la consommation du Lait Peak, compte tenu sa prolifération et de son prix. Voici sa déclaration !

Pour ce qui concerne les prix des produits de première nécessité, la LCT s’est documenté sur les mobiles qui sou tendent ce phénomène en vue de situer les consommateurs. Les informations qu’elle dispose, font état d’un phénomène sciemment créé par certains importateurs qui cherchent à augmenter de manière exagérée leur marge bénéficiaire. Les prix de ces produits n’ayant pas connus de hausse dans les pays de la sous-région ou d’ailleurs.

En guise d’exemple, le bidon d’huile de 25 litres vendu le 25 octobre 2016 entre 16000 & 17500 FCFA affiche au 1er novembre 2016 un prix allant de 23000 à 25000FCFA, soit une augmentation de plus de 30% en moins d’un mois. Il en est de même pour le sucre, le riz et autres.

La Ligue estime que nous assistons à ces agissements parce que le rôle régalien de contrôle des prix qui incombe au Ministère du commerce parait être abandonné aux mains des importateurs véreux qui augmentent à leur bon vouloir les prix des produits alimentaires sans être inquiétés.

Ce phénomène créé la mévente et fait grincer les dents aussi bien des commerçants que les consommateurs pour la plupart dépourvus de pouvoir d’achat. Le quotidien devient ainsi de plus en plus difficile pour la population.

En ce qui concerne l’affaire de lait, la Ligue des Consommateurs du Togo constate comme tous les consommateurs la baisse considérable du prix du lait de marque PEAK. Cette baisse devrait soulager la population qui pour la plupart a un faible pouvoir d’achat. Cependant, des inquiétudes ont surgi sur l’aspect qualité dans la mesure où nous sommes en fin d’année, et pendant ces périodes de fêtes, les produits nocifs à la santé humaine, prolifèrent dans nos marchés et établissements commerciaux.

La LCT, plusieurs fois interpellée sur la question est allée aux informations auprès de la société SAMEX-TOGO, société qui, selon elle, bénéficie de l’agrément exclusif d’importation, de vente et de distribution du lait de marque PEAK au Togo. Le responsable de ladite société justifie la réduction des prix sur ses produits comme une réponse de sa structure à la concurrence qui lui est faite par certains opérateurs ayant importés des stocks du même produit du Nigéria à cause de la chute du Naira.

Dans la recherche des informations supplémentaires, la Ligue s’est adressée aux Ministres de la santé et du commerce pour qu’ils puissent jouer leur responsabilité sur les différents aspects du produit chacun en ce qui lui concerne. Les requêtes de la LCT sont restées malheureusement sans issues jusqu’à cette date.

L’affaire étant sensible, la LCT juge pour sa part que sans l’expertise provenant des deux Ministères, elle n’est pas habileté à se prononcer sur la qualité du lait en question de peur d’indure en erreur les consommateurs.
La Ligue des consommateurs du Togo demande alors à tous les consommateurs le boycott pur et simple de tous les produits de marque Peak ainsi que les huiles de cuisson, le riz le sucre dans les établissements où les prix ont grimpé jusqu’à ce que le gouvernement et les institutions spécialisées situent la population sur ces affaires.

Elle lance un cri d’alarme à l’endroit du gouvernement pour qu’il prenne des mesures pour lutter contre la hausse des prix des produits de première nécessité en ces périodes de grande consommation d’une part et pour lutter contre la prolifération des produits contrefais.

Fait à Lomé, le 9 Novembre 2016

Le Président,
Emmanuel SOGADJI

icilome.com