Sommet de Lomé/Capitaine de Vaisseau Takougnadi : “Le Togo, un des rares pays en Afrique qui couvre la totalité de ses côtes”

162

Sur le site de side events à Lomé, les discussions du jour ont porté sur les enjeux de la sécurité et de la sûreté maritimes. Sur la thématique, le chef d’État-major de la marine togolaise, le capitaine de Vaisseau Takougnadi parle des actions militaires en matière de sécurité maritime au Togo.

Selon le capitaine de vaisseau, les actions militaires dans le domaine maritime sont dans une certaine mesure des moyens de coercition et de sûreté dans les interventions en haute mer. Un ensemble de moyens et de mesures préventives pour protéger les personnes et les biens dans les champs maritimes.

De quels moyens dispose alors le Togo pour assurer la sécurité de ses côtés ?
« Le président de la République très conscient que la criminalité appauvrit la population, a commandé des patrouilleurs de haute mer de dernière génération qui nous permettent de patrouiller tous les espaces maritimes du Togo », a confié le capitaine Takougandi.

En Avril 2014, le Togo a réceptionné 2 patrouilleurs RPB 33 commandés un an plutôt depuis la France. Avec 33 mètres de longueur et une vitesse allant jusqu’aux 25 nœuds, des canons de 20 mm et d’une portée de 2km, avec une capacité d’embarcation de 17 personnes en équipage, les deux patrouilleurs sont une force de portée exceptionnelle avec laquelle le Togo garantit la sûreté sur ses côtes.

Mission réussie jusqu’alors, vue la pléiades de bateaux en transit qui s’abritent sur les côtes togolaises.

Le Capitaine de vaisseau Takougnadi explique que l’Organisme National de l’Action de l’Etat en Mer mis en place par le gouvernement veillera à « fédérer les énergies » de tous les acteurs maritimes pour mieux assurer le travail de sécurisation. Car dit-il, « il faut coordonner et partager les informations sur le plan national avant de coopérer sur le plan régional » comme le vise la Charte de Lomé en cours d’adoption par les Etats de l’Union Africaine.

Le chef d’Etat-major de la marine nationale révèle également que le Togo dispose de deux centres de surveillance maritime, un à Lomé et l’autre à Kpémé.

« Nous sommes l’un des rares pays en Afrique qui couvre la totalité de ses côtes », s’est félicité le Capitaine de vaisseau Takougnadi.

A.L

icilome.com