Six (6) pays du Sahel réunis à Lomé sous l’égide de l’UNREC

15
Six (6) pays du Sahel réunis à Lomé sous l’égide de l’UNREC

Une consultation régionale sur les procédures relatives à la sécurité physique et à la gestion des stocks au Sahel a été ouverte ce mardi à l’hôtel Sarakawa à Lomé par le ministre de la Sécurité et de la protection civile, le colonel Damehame Yark.

C’est en présence du Chef de la Délégation de l’Union européenne, Nicolas Berlanga Martinez et de Ige Olatokunbo, la Directrice du Centre Régional des Nations unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC), organisateur de cette rencontre qui va durer trois (3) jours.

Cette rencontre, selon les informations recueillies par l’Agence de presse Afreepress, s’inscrit dans le cadre des activités du Projet sur la sécurité physique et la gestion des stocks (PSSM) au Sahel cofinancé par l’Union Européenne et le Bureau des Nations Unies pour
les affaires de désarmement (UNODA) au profit de six (6) pays du Sahel que sont le Burkina Faso, le Nigeria, la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Tchad.

Au cours de cette rencontre, les experts internationaux et nationaux, se pencheront sur la thématique, et passeront en revue les différentes législations et les procédures administratives nationales en la matière, et aussi partager leurs expériences, en vue de convenir des voies à suivre pour améliorer ou adopter la législation et les procédures nationales nécessaires pour les aligner sur les instruments sous régionaux et internationaux auxquels les pays bénéficiaires font partie.

La mise en œuvre technique des activités du PSSM est confiée à l’UNODA, à travers son Centre régional pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC).

Il « PSSM au Sahel » s’inscrit dans le cadre de l’appui des Nations Unies et de l’Union européenne à la sécurité et la stabilité dans le Sahel afin d’aider les États de cette région à prévenir le détournement et le trafic des armes légères et de petit calibre (ALPC), ainsi que de leurs munitions, en améliorant la sécurité physique et la gestion de leurs stocks nationaux.

La rencontre de Lomé, fait suite aux consultations nationales qui se sont tenues de mai à septembre 2016, dans les pays bénéficiaires.

Modeste K.

icilome.com