Réseaux sociaux : #IfAfricaWasASchool, quand l’Afrique rit d’elle-même

110

« If Africa was a school ». « Si l’Afrique était une école », à quel élève correspondrait votre pays ? C’est la question facétieuse qui agite une partie de la toile depuis mercredi. Et les réponses ne manquent pas d’humour. Florilège.

Avec une bonne dose d’humour et d’autodérision, quelques centaines d’internautes se sont pris au jeu, mercredi 24 et jeudi 25 août, du dernier hashtag « africain » de la twittosphère : #IfAfricaWasASchool. L’idée : imaginer que son pays est un élève et en donner les principales caractéristiques.

Tous les traits de caractère et tous les clichés y passent : la vantardise, le goût immodéré pour la bagarre, la coquetterie… Principalement utilisé aux États-Unis par la diaspora (notamment par l’éditrice web du Washington Post Karen Attiah), le hashtag a surtout conquis, sur le continent, les Sud-Africains et les Nigérians. Il est déjà apparu un million de fois dans les flux d’actualités des utilisateurs.

Florilège des répliques les plus cinglantes. En attendant que vous en twittiez vous-mêmes de meilleures !

L’Éthiopie et la colonisation

La relation entre les pays maghrébins…

La RD Congo et la sape

La Côte d’Ivoire et le coupé-décalé

Le Niger et le Nigeria

Le Cameroun et le football

Le Togo et ses voisins

Le Burundi et le nombre de classes

Jeune Afrique