Rentrée scolaire : Tiendra ou tiendra pas le 17 octobre ?

385

Le report (de trois semaines) de la rentrée scolaire, dû à la conférence extraordinaire de l’Union africaine sur la sécurité et la sûreté maritimes, n’émousse pas les ardeurs des syndicats des enseignants. Annoncée pour le 17 octobre prochain, des doutes persistent autour de la tenue effective de cette rentrée.

La rentrée scolaire 2016-2017 risque de connaître des perturbations. Les syndicats des enseignants, notamment le Syndicat national des professeurs de l’enseignement technique du Togo (Synpett), le Syndicat des enseignants de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (Sneetfp), le Syndicat des enseignants du préscolaire et du primaire du Togo (Sesto) et le Syndicat des enseignants du préscolaire et du primaire du Togo (Seppto), réunis au sein de la Coordination des syndicats des enseignants du Togo, menacent.

Ils estiment que leurs doléances ne sont pas satisfaites jusqu’à présent. Et donc, ces syndicats comptent organiser un mouvement de débrayage les 17 et 18 octobre prochains, c’est-à-dire les deux premiers jours de la rentrée.

Abrogation du corps des enseignants auxiliaires et leur reversement dans le corps des fonctionnaires de l’enseignement, octroi des primes de logements et de salissure, résolution définitive du problème de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss), du dossier des Normaliens et l’intégration des enseignants volontaires, annulation des affectations punitives des délégués syndicaux et représentants des enseignants, etc. Ce sont là les points contenus dans la plateforme revendicative envoyée au ministre des Enseignements primaire et secondaire, Komi Tchakpélé et son collègue en charge de l’Enseignement technique, Georges Aïdam.

La grève, à en croire ces syndicats, sera effective ces deux jours et les cours considérés comme faits, si le gouvernement ne réagit pas d’ici là.

I.K

icilome.com