Ramo Badohoun rêve de son pays

32

Entraîneur de clubs féminins aux USA, Ramo Badohoun, rêve de faire profiter à son pays, le Togo, ses expériences, son savoir-faire. Il le dit au micro d’africatopsports.

Dans une interview accordée à nos confrères, celui qui vit du métier de coach aux Etats-Unis depuis une dizaine d’années est le Directeur technique de Rush Afrique et de So Cal Rush, dans le Sud de la Californie.

Pour lui, pour développer le football féminin, on doit nécessairement changer de mentalité et « donner de liberté aux gens et élargir les possibilités de ce que les femmes peuvent faire ».

« Nous devons nous assurer qu’il y a vraiment des codes de conduite où les jeunes filles sont très bien protégées, mais aussi leur permettre de pratiquer les sports dès leur bas âge sans aucun harcèlement sexuel qui peuvent entériner la complète liberté d’expression », ajoute-t-il.

L’Etat, dit-il, doit intégrer le football féminin dans l’éducation, organiser de championnat pour espérer en tirer les fruits plus tard.

« Si ma profession me le permet, j’aimerais contribuer au développement du foot féminin au Togo, sauf si la fédération souhaite me libérer de mes obligations ici pour aider d’une façon régulière. Je serai aussi ravi dans ce sens », lance-t-il aux autorités compétentes.

A.H.

icilome.com