On tient le bon bout

12

La Banque mondiale procède chaque année à l’évaluation des politiques publiques et des différents dispositifs institutionnels mis en oeuvre par les États africains.

18 pays sont auscultés, dont le Togo. Avec 4 critères retenus,  la gestion économique, les politiques structurelles, les mesures d’inclusion ou d’équité sociale, la gouvernance des institutions du secteur public.

A Lomé, c’est le Centre autonome d’études et de renforcement des capacités pour le développement au Togo (CADERT) qui est en charge de ce travail.

Mercredi, il a rendu public un rapport provisoire qui porte sur l’année 2015. Une enquête conforme aux normes CPIA (Country Policy and Institutions Assessment) fixées par la BM.

De manière globale, le Togo a réalisé des progrès en matière de de politique structurelle dans le secteur financier et d’administration fiscale.

Concernant l’assainissement des finances publiques et les réformes fiscales, le rapport note des améliorations.

Depuis 5 ans, la pression fiscale est passée de 15,71% à 21,2%

En 2015, les dépenses d’investissement ont été de 277,7 milliards de F cfa, soit une augmentation de 34% par rapport à l’année précédente.

Parallèlement, la dette s’est accrue de 18,69%. 

L’étude menée par le CADERT relève un développement du secteur financier grâce, notamment, à la restructuration de certaines banques d’Etat et d’institutions de prévoyance sociale communautaire.

Les ressources bancaires sont en hausse de 7,1% ainsi que la rentabilité des principaux établissements.

Le taux de bancarisation a gagné près de 3 points en un an à 19,6%.

Sur le plan social, les choses bougent également avec une amélioration de la situation en ce qui concerne l’éducation (alphabétisation, formation professionnelle) et la santé (lutte contre le sida et le paludisme, la mortalité infantile, …).

Enfin, le rapport salue les politiques publiques en matière d’inclusion financière, de volontariat, de promotion de l’emploi des jeunes et de développement communautaire.

Le document sera validé prochainement et servira de feuille de route au gouvernement.

Republic Of Togo