Yark Damehane part au marquage des armes en circulation

341

Le Togo s’allie au Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC) dans la lutte contre la montée du terrorisme et du djihadisme. Avec l’appui de l’institution onusienne, le pays a lancé jeudi à Lomé le projet de marquage des armes au Togo.

Le projet d’appui au marquage, à la réhabilitation de magasins et à la destruction des armes, munitions et autres matériels connexes au Togo, vise à mettre en application le point 16 des ODD. Il met en exergue la promotion des sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable notamment la réduction nette d’ici 2030, du trafic d’armes et la lutte contre toutes les formes de criminalité organisée.
Le projet est piloté par le ministère en charge de la sécurité avec l’appui logistique de l’UNREC.
Il donne désormais droit au gouvernement togolais de contribuer à l’utilisation des standards internationaux de marquage et de gestion des armes conformément aux instruments juridiques en la matière.
Le projet va amener également à évaluer l’état de gestion des stocks d’armes et munitions, à former le personnel en charge de la gestion de dépôts d’armes et munitions en leur inculquant les bonnes pratiques et les nouvelles techniques de gestion et de tenue des stocks et munitions.
Le marquage des armes au Togo, c’est aussi et surtout la promotion du marquage des armes des forces de défense et de sécurité et la poursuite de celles détenues par la population civile.

Selon le ministre Yark Damehane, de la sécurité et de la protection civile, le projet permettra de moderniser l’action des forces de défense et de sécurité dans le contrôle et d’améliorer ostensiblement la lutte contre la circulation et le trafic illicite des armes légères et de petit calibre au Togo.

A terme, le pays devra disposer d’une base de données électronique sécurisée et fiable des armes civiles et de guerres marquées.
Rappelons que déjà en 2014, un projet type a été exécuté par le l’État togolais. L’initiative avait permis de marquer au total 9064 armes.

TogoBreakingNews.info