Violences sur les stades : de lourdes sanctions contre les clubs, Abou Ossé relégué en D3

239

© togoactualite – La Fédération togolaise de football (FTF) ne badine pas avec les violences sur les stades. La Commission de discipline de l’instance faitière a statué sur les cas de violences qui ont émaillé le déroulement du championnat de 1ère et 2ème division ces derniers temps. Deux cas, à savoir le match Abou Ossé d’Anié contre Espoir FC de Zio du 29 mars et celui opposant Anges de Notsè et ASKO de Kara du 02 avril ont particulièrement retenu l’attention de la Commission de discipline de la FTF.
 
La relégation en division inférieure d’Abou Ossé d’Anié assorti d’une suspension de stade pour une durée de deux ans ferme, en plus d’une amende de 300 000 F CFA, telle est la sentence quelque peu lourde à laquelle est parvenue la Commission dirigée par l’avocat N’Djellé Abby Edah.
 
Le match se déroulait normalement ce jour-là jusqu’à la 72ème minute, quand à la suite d’une phase de jeu aérien dans la surface de réparation d’ESPOIR FC de Zio, le joueur Mohamed Aminou d’ABOU OSSE, a mal chuté cognant sa tête contre le sol. Suite à cet incident, les supporters d’ABOU OSSE, ayant conclu à une agression contre leur joueur, ont envahi l’aire de jeu et s’en sont violemment pris à l’arbitre qui n’a eu la vie sauve qu’à l’intervention d’un agent des forces de l’ordre.
 
La Commission a planché sur des cas de violences, envahissement du terrain, agression sur joueur et officiel d’équipe, officiels de matchs, défaillance sécuritaire, interruption du match. La Commission a pu établir que ce match s’est déroulé dans « un climat de tension et d’une violence, ayant empêché le match d’aller à son terme ».
Sur le deuxième cas, dont le match oppose ASKO et Anges de Notsè, la Commission de discipline à connaitre les cas de violences, envahissement du terrain, agression sur joueur, bagarre, voie de fait. Elle a infligé des sanctions aux deux équipes. D’une part ANGES de Notsè est sanctionné d’« une interdiction de jouer son prochain match sur son stade, au paiement d’une amende de 500.000 francs » et de l’autre, ASKO à « payer 500.000 francs d’amende, et son supporter Yema Tchaa a une interdiction d’accès au stade pour une durée de six mois fermes. Obligation est faite à ASKO de faire respecter cette interdiction qui vaut pour les matchs de D1, D2 et D3 ainsi que les matchs du championnat du football féminin ».
 
La Commission de discipline se montre de plus en plus ferme dans son combat contre la violence sur les stades au moment où on tire vers la fin des compétitions nationales.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

TogoActualité.com

LEAVE A REPLY