Une politique volontaire et payante

48

Doucement mais surement, le Togo est en train de gagner son combat contre le sida. C’est le fruit d’une politique de santé judicieuse et d’un engagement fort des pouvoirs publics.

Les nouvelles infections ont baissé de plus de 70% dans la population générale, selon les données rendues publiques jeudi par le Conseil national de lutte contre sida. Les chiffres portent sur l’année écoulée.

Les progrès les plus spectaculaires concernent la transmission du virus de la mère à l’enfant. Le taux est passé en un and de 8,5 à 6,5%.

80% des femmes enceintes ont été dépistées et 9 femmes séropositives sur 10 ont reçu des traitements ARV.

La moitié des personnes vivant avec le virus du sida sont traités par antirétroviraux. De fait, le taux de mortalité a baissé de 40% en 4 ans.

La prévalence est de 1,7% chez les hommes et de 3,1% chez les femmes. Mais le taux évolue selon les régions. Il est plus élevée en milieu urbain qu’en zone rurale.

Concernant les campagnes de prévention, plus de 4 millions de préservatifs ont été distribués gratuitement.

La lutte contre la pandémie coûte chère. Plus de 10 milliards dépensés par l’Etat tous les ans.

Tous ces chiffres sont encourageants, mais la route est encore longue avant de parvenir à une éradication totale.

Republic Of Togo

LEAVE A REPLY