Un trafiquant d’organes humains sous les verrous de la police togolaise

628

La police nationale a mis le grappin sur un trafiquant d’organes  humains  le 16 octobre dernier à Tabligbo dans le Yoto. Le nommé Mawuli Tchakpo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été présenté mercredi à la presse. 

Le présumé coupable est originaire de Gboto Assigamé, un village d’environ 30 km de la ville de Tabligbo.  M. Tchakpo a été  pris par la patrouille menée par les éléments du commissariat de Tabligbo dans la nuit du dimanche 16 octobre 2016 en possession d’un crâne humain.

Ce crâne exhumé, l’intéressé dit qu’il va le vendre pour acheter des fournitures scolaires à ses enfants. Ce commerce il l’a  toujours fait. Ces clients fidèles, selon ses  déclarations sont les béninois. Son prix de vente est compris entre 10.000 et 20.000 F CFA. 

Depuis un bon moment les plaintes reçues au commissariat de Tabligbo sont relatives à des actes pareils.

Le Commissaire a donc  réitéré l’engagement de son équipe à continuer par lutter pour mettre fin totalement à cette forme de profanation de tombeau dans la préfecture de Yoto. Il a à cet effet, invité les populations dudit milieu à collaborer avec les forces de l’ordre pour parvenir à  démanteler ce réseau de trafiquants d’organes humains.

TogoBreakingNews.info

LEAVE A REPLY