Un référendum annoncé pour bientôt, OBUTS et le NET font leur entrée dans la CENI

57
Un référendum annoncé pour bientôt, OBUTS et le NET font leur entrée dans la CENI

Le pouvoir de Faure Gnassingbé, droit dans ses bottes, vient de marquer un nouveau pas dans l’organisation du référendum constitutionnel dont la voie a été ouverte par l’adoption par la majorité parlementaire, du projet de loi de révision de la Constitution en ses articles 52, 59, 60 et 158.

Réunie à l’occasion de la 3ème séance plénière de la 2ème session ordinaire de l’Assemblée nationale, la majorité parlementaire a procédé au renouvellement de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en vue de ce référendum contesté par la coalition des 14 partis politiques de l’opposition.

C’est en présence du commissaire du gouvernement, en la personne du ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Payadowa Boukpessi.

Celui-ci a relevé le contexte dans lequel la CENI est renouvelée. « Le renouvellement des membres de l’Assemblée nationale interviendra constitutionnellement à partir du 14 juillet 2018. La mise en place de la nouvelle CENI s’imposait tout naturellement. La CENI dont les membres viennent d’être élus et nommés devra immédiatement commencer sa mission en vue d’organiser ces élections législatives », a-t-il indiqué.

La première échéance électorale qui sera organisée par la nouvelle CENI est, selon le ministre, le référendum constitutionnel. « Il devra être organisé plus tôt, dans quelques mois tout simplement », a-t-il annoncé.

Au total douze (12) des dix-sept (17) nouveaux membres de la CENI sont connus. Il s’agit des cinq (5) représentants du parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR) qui sont nommés, de trois (3) représentants des partis extra-parlementaires et de trois (3) représentants des Organisations de la société civile (OSC) qui sont élus et un représentant de l’administration. Les cinq (5) places restantes reviennent aux partis politiques parlementaires de l’opposition qui sont réunis dans une coalition dont le mot d’ordre est le retour à la Constitution originelle de 1992.

Au titre des partis politiques extra-parlementaires, on note la présence des représentants de l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS), le parti d’Agbéyomé Kodjo et du Nouvel engagement togolais (NET), de Gerry Komandéga Taama, deux (2) partis politiques qui ont produit il y a quelques jours tour à tour un communiqué pour dire que le référendum ne résoudra pas le problème sociopolitique en cours.

Voici la liste des nouveaux membres de la CENI
UNIR

Bikpéta Anakoma
Eric Kpadé
Latifou Seigneur Kégbéro
Komipkim Bamnante
Kéguéwé Sogoyou

Pour le compte des partis extra-parlementaires
Combété Combey OBUTS
Laré Henry Kolani PDR
Bruno Ogoussan NET

Pour le compte des Organisations de la société civile
Yawa Kouigan (ONG AS PRO)
Kodjona Kadanga CPD
Ouro-Bossi Tchacondo COPED

Représentant de l’administration

Poto-Pèrè Tozim

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here