Un modèle Shenzhen pour le Togo

218

Le président Faure Gnassingbé a achevé jeudi une visite d’Etat de 4 jours en Chine. Dernière étape à Shenzhen, capitale de la province de Guandong.

Cette ville s’est transformée en Hub industriel et commercial majeur en Asie, collé à Hong Kong.

La métropole de 15 millions d’habitants s’est spécialisée dans l’export et la logistique – 4e rang mondial en volume de containers – dans les nouvelles technologies (électronique, télécommunications ) et la finance avec une bourse qui est la deuxième place financière en Chine continentale, après Shanghai.

Le chef de l’Etat a visité les installations portuaires et rencontré les responsables de China Merchant Group, actionnaire à 50% de Lomé Container Terminal (LCT).

Il s’est ensuite rendu dans la ‘Shenzhen hi-tech industrial zone’ au siège de Huawei, le géant des solutions dans le secteur des nouvelles technologies.

Faure Gnassingbé au siège de Huawei

Accueil chaleureux de la part des dirigeants de l’entreprise qui compte d’ailleurs le Togo comme client (Togo Cellulaire, Togo Telecom, déploiement de la fibre à Lomé financé par l’Exim Bank).

Le métier historique de Huawei est la fourniture de réseaux de télécommunication aux opérateurs : l’entreprise fournit des matériels, des logiciels et des prestations de services pour les réseaux de télécommunicationsdes opérateurs et les réseaux informatiques des entreprises.
Aujourd’hui, Huawei est un fournisseur de solutions numériques en terminaux, réseaux et cloud, pour les opérateurs, entreprises et consommateurs. Ses produits et solutions sont déployés dans plus de 140 pays.

Pour le président togolais, le dynamisme de Shenzhen et son rôle de plateforme de services est un excellent exemple de ce que pourrait être Lomé avec son port moderne, ses services financiers et sa situation géographique en Afrique de l’Ouest.

Republic Of Togo

LEAVE A REPLY