Trois malades identifiés

935

Trois personnes sont infectées par la fièvre de Lassa et 50 autres, qui ont côtoyé les malades, sont sous étroite observation, a indiqué dimanche le ministre de la Santé, Moustapha Mijiyawa.

Deux cas sont localisés à Mango et un dans la ville de Dapaong.

Cette fièvre hémorragique est endémique dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, où il infecte de 100 à 300.000 personnes par an dont 5 à 6.000 succombent. 

Il n’existe à ce jour aucun vaccin contre ce virus qui représente un problème de santé publique.

Le principal réservoir du virus Lassa est un petit rongeur péri-domestique. Il se transmet à l’homme par contact avec les excréments de l’animal (urines, fécès). Un grand nombre de ces rongeurs vivent à proximité, voire à l’intérieur des habitations et leur taux d’infection peut aller jusqu’à 80%.

Il n’existe à ce jour qu’une seule molécule ayant montré une efficacité contre le virus Lassa. Il s’agit de la Ribavirine, un antiviral à large spectre contre les virus à ARN utilisé en particulier pour le traitement de l’hépatite C. 

Malheureusement, ce traitement ne représente pas une solution satisfaisante au problème que pose la fièvre de Lassa : pour être efficace, la Ribavirine doit être administrée très précocement après l’infection.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here