Tous, on s’engage !

161
Tous, on s’engage !

Au cours de ce dîner offert en l’honneur à Nana Akufo-Addo, le président togolais Faure Gnassingbé et son hôte ont confirmé son engagement personnel à rendre opérationnel le Poste de Contrôle Juxtaposé de Noépé-Akanu construit sur 17 hectares. Par ailleurs, Faure Gnassingbé a relevé l’importance que revête cette toute première visite au Togo de Nana Akufo-Addo en sa qualité de président du Ghana.

Voici le discours du Chef de l’État Faure Gnassingbé

Monsieur le Président et cher frère,

Je voudrais vous réitérer la très chaleureuse bienvenue au Togo et vous dire encore, au nom du gouvernement et de toutes les personnalités présentes ici, et en mon nom personnel, la grande joie que nouséprouvonsà vous accueillir, ainsi que toute la délégation qui vous accompagne.

J’ai eu l’occasion de le faire à Accra en janvier dernier lorsque vous m’avez fait l’amitié de m’inviter à la cérémonie de votre prestation de serment devant le peuple et les institutions du Ghana. Je voudrais vous réitérer ce soir mes chaleureuses félicitations pour votre brillante élection à la magistrature suprême de votre grand pays.

En maintenant tout au long de cette période électorale la paix et la stabilité chères à nos populations et à la région toute entière, vous avez encore une fois fait la preuve que nous gagnons toujours à faire prévaloir l’intérêt général et préserver la quiétude. Vous déclariez très justement « La stabilité et le progrès du Ghana, ainsi que la sauvegarde de la démocratie ont été notre priorité ».

Monsieur le Président,
Votre riche parcours dans la politique de votre pays est à lui seul un enseignement. Vous avez démontré combien la rigueur et la persévérance sont importantes lorsque, comme vous, on a décidé de consacrer son existence au service de sa nation.

Aujourd’hui investi des plus hautes responsabilités étatiques, vous mettez en œuvre un programme ambitieux et volontariste destiné à relever rapidement les défis économiques de l’heure.

Les mesures novatrices que vous avez annoncées et dont votre gouvernement a déjà initié la mise en œuvre sont un indicateur de votre détermination à favoriserles conditions d’une solide croissance en créant des emplois, en améliorantla qualité et l’accès à l’éducation, en réduisant la pauvreté, bref endonnant à la jeunesse et à tous vos concitoyens des raisons de croire en un lendemain meilleur.

Monsieur le Président,
Vous avez réservé une de vos premières visites au Togo, votre voisin. Nous apprécions à sa juste valeur cette marque éloquente de fraternité et d’amitié. Permettez-moi de vous rendre hommage pour l’attachement que vous démontrez ainsi au renforcement continu des relations qui existent si heureusement entre nos deux pays et entre nos populations.
La coopération entre nos deux Etats est la transposition au niveau des institutionset de nos services de cette histoire humaine vivace et particulièrement dynamique entre nos populations sœurs.
A cet égard, je tiens à saluer votre leadership et votre vision. Quelques mois seulement après votre prise de fonction, vous démontrez par cette visite l’intérêt prépondérant que vous accordez à la consolidation de nos partenariats existants mais plus encore à leur diversification et à l’initiation de nouvelles formes de collaboration qui répondent à nos préoccupations mutuelles.

Monsieur le Président,
Votre engagement résolu et votre remarquable implication personnelle nous ont permis, aujourd’hui même, de donner concrètement une impulsion appréciable à la commission mixte paritaire de coopération entre nos deux pays. Tous ces domaines de coopération sont autant de traits d’union, de cadres d’échanges qui contribuent à nourrir chaque jour davantage les liens intrinsèques qui unissent le Ghana et le Togo.

La géographie et l’histoire ont fait de nos deux Etats des voisins. Mais ce qui nous fait avancer, c’est le choix délibéré que nous avons fait de vivre dans la cohésion et la paix ; car nous avons en partage, sur le socle de nos traditions séculaires, les vertus de fraternité, de solidarité et de dialogue. Pour en avoirdiscuté avec vous, je sais que cette option de vivre en bonne intelligence prévaudra en toutes circonstances.

Nous avons tant de choses à apprendre les uns des autres et beaucoup à gagner en multipliant les échanges d’expériences dans les domaines où chacun d’entre nous enregistre des réussites.

En mettant en commun nos énergies, nous atteindrons nos objectifs individuels, mais surtout, nous répondrons aux aspirations de nos populations qui, à bien y regarder, sont partout les mêmes : vivre en paix et bénéficier d’un environnement propice au développement des activités économiques avec la libre circulation des personnes, des biens et des services.

Ce matin en visitant le poste de contrôle juxtaposé de Noépé, nous en avons touché du doigt un exemple palpable et nous avons convenu qu’il nous faut agir de concert pour obtenir dans les meilleurs délais que cet ouvrage modèle soit mis en service pour le bien des populations. Je suis heureux de notre convergence de vues sur la nécessaire accélération du processus d’intégration régionale dans le cadre de la CEDEAO.

Monsieur le Président,
Je vous invite encore ainsi que toute la délégation qui vous accompagne, à vous sentir chez vous à Lomé. Ce qui nous unit est un atout inestimable pour nos deux pays et pour l’ensemble de la région et du continent.
Vous êtes pour nous des messagers de paix, des artisans du développement, des partenaires pour un avenir commun radieux. Vous êtes pour nous des frères et c’est pour célébrer cette relation si particulière et l’horizon qui s’ouvre devant nous que je lève mon verre.

Vive l’amitié entre le Ghana et le Togo !
Vive la coopération et l’intégration régionale !
Je vous remercie.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here