Togo : la Haac demande un nouveau cadre réglementaire des médias avant les élections en 2018

240

Il faut déjà penser au rôle des médias lors des échéances électorales de 2018 au Togo, les législatives et peut-être, celles locales. Tel est l’avis de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac). L’instance demande la mise en place d’un nouveau cadre réglementaire du travail des médias, en prélude à la tenue de ces scrutins.

Il s’agit d’une recommandation faite dans son rapport annuel 2016 qui vient d’être rendu public. « Il faudra consacrer le 2ème semestre de 2017 à la relecture de tous les textes règlementant les prestations des médias au cours des campagnes électorales et, surtout identifier les textes sur la couverture des campagnes d’élections locales qui seront les premières au Togo sous l’ère multipartite.», écrit la Haac.

La mise en place du nouveau cadre réglementaire suppose une actualisation du Code de la presse et de la communication. L’instance de régulation prévoit d’ailleurs d’organiser un atelier qui permettra de toiletter ledit texte. Ce sera l’occasion d’y introduire enfin, des dispositions relatives aux médias en ligne.

« L’internet c’est l’avenir mais l’une des lacunes du Code actuel, c’est l’absence de régulation des médias en ligne. Il faut revoir le Code pour prévoir des règles éthiques et déontologiques sur ces médias ou au moins décider, si les dispositions qui s’appliquent aux médias ordinaires s’appliquent aussi à ces nouveaux médias.», explique le président de la Haac, Pitang Tchalla (photo). Il annonce aussi la tenue des sessions de formation ouvertes aux professionnels des médias, afin de les préparer à la couverture des élections, notamment les locales.

Par ailleurs, la Haac va se préparer elle-même pour 2018. L’organe prévoit le renforcement du personnel et des équipements, ainsi qu’une réorganisation des services. Ainsi, 5 directions seront créées et travailleront sur les attributions suivantes : les médias, la communication, la documentation et les antennes régionales. Ces dernières devront être opérationnelles.

Agence Ecofin

LEAVE A REPLY