Togo/Crise: les points à aborder au dialogue selon le Professeur Magloire Kuakuvi

241

Togo/Crise: les points à aborder au dialogue selon le Professeur Magloire KuakuviIntervenant ce lundi sur une radio de la place au sujet de la crise politique qui secoue le pays, le professeur Magloire Kuakuvi a donné son opinion sur l’épineuse question du dialogue que le gouvernement entend ouvrir. L’universitaire a son idée des points à aborder au cours de ces discussions et des parties prenantes.

Au sujet du dialogue annoncé par le gouvernement, Magloire Kuakuvi propose un agenda aux parties prenantes qui sont, le pouvoir, l’opposition et la société civile. « Primo, Il faut  qu’on  tienne compte de ceux qui ont écrit la constitution et qui lui ont trouvé des faiblesses 25 ans après. Deuxièmement, c’est Unir qui a modifié la  constitution en 2002, il faut qu’il ramène les 42 articles modifiés de la Constitution et en troisième lieu, prendre en compte les 47 amendements de l’opposition », a-t-il proposé.

Et d’ajouter, « c’est tous ces amendements discutés articles par articles qui peuvent modifier la constitution  et nous amener au référendum  de manière  consensuelle ».

A propos des exigences de l’opposition en l’occurrence le départ du chef de l’État, v   M. Kuakuvi estime que « c’est une erreur diplomatique et politique et l’opposition portera l’entière responsabilité devant l’histoire et le peuple ».

Selon lui, le chef de l’État a été élu légalement. « Comment peut-on demander à quelqu’un qui a été élu légalement et n’a pas fini son mandat de quitter le pouvoir ? Vous voulez faire un coup d’État, alors allez-y. Vous n’allez pas déclarer tout de même, en marchant et en voyant le nombre de vos marcheurs, que le président doit partir », a-t-il lancé.

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here