Togo : Violences persistantes à Mango/La Plateforme Citoyenne Justice et Vérité appelle Faure à agir

305
Démarrées depuis le dernier semestre de l’année écoulée, suite à l’éclatement d’une contestation autour du projet de réhabilitation de la Faune dans l’Oti, les violences sont toujours persistantes dans la localité de Mango.

Au point où malgré la suspension du projet, les méfiances entre le peuple et les représentants du pouvoir central et les forces de l’ordre et de sécurité restent gravées dans les relations. Inquiète d’une telle situation qui a souvent cédé à des scènes de violence sur le terrain, la Plateforme Citoyenne justice et vérité (PCJV) récuse la gestion courante de la crise de Mango qui dure 7 mois déjà et appelle à l’implication personnelle du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé pour une résolution définitive de cette crise qui pourrait mettre à mal le processus de réconciliation mis en route depuis 2009.

Par une lettre ouverte signée d’un de ses responsables, Phanie Kokoè Wilson-Ajavon, la PCJV fait constater dans un premier temps que les mesures prises jusque ici par le gouvernement pour palier à la crise de Mango, se sont révélées infructueuses. « Force est de constater que la situation est toujours crispée et délétère cinq mois après les premières manifestations… Nous avons le regret de constater que les jeunes arrêtés au cours des manifestations sont encore à la prison civile de Mango, les corps des citoyens décédés à la morgue de Dapaong et aujourd’hui, nous comptons des exilés », c’est ce qu’écrivait cette plateforme.

Elle relève aussi une certaine discordance entre les dires et les actes de l’exécutif togolais, ce qui fait que les Togolais se remémorent de évènements douloureux « des années sombres écoulées ».

Tout en incriminant le retard pris par le gouvernement dans la mise en œuvre des recommandations de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) alors que ceci pourrait être d’un apport capital à « la construction d’un climat sociopolitique paisible et à l’enracinement du mieux vivre ensemble entre Togolais et Togolaises », la PCJV rappelle à Faure Gnassingbé, ses engagements pris en faveur de la paix sociale, et le sollicite à tout à user des pouvoirs que lui confère son rôle de premier citoyen, pour que “le calme revienne à Mango”, que “le HCRRUN se charge officiellement de la création d’un cadre de concertation entre le gouvernement et les autorités communautaires, les chefs traditionnels de Mango et les jeunes” et enfin que “les jeunes qui sont toujours en prison, soient relâchés et que les dépouilles à la morgue soient restituées aux familles pour inhumation”.

F.S

Forum

Togosite.com

2 COMMENTS

  1. It’s a shame you don’t have a donate button! I’d definitely donate to this brilliant blog! I guess for now i’ll settle for bookmarking and adding your RSS feed to my Google account. I look forward to brand new updates and will talk about this website with my Facebook group. Chat soon!

LEAVE A REPLY