Togo: Une moto volée à Anome, un «gongoneur» prévient contre la sentence du tonnerre

257

Vue d’une moto

Jeudi 15 Septembre 2016 – Un gongoneur a passé une information Search information à l’aube de ce jeudi à l’attention des habitants du quartier Anome, une banlieue à Agoenyivé, pour que le voleur qui a volé la moto d’un jeune homme à restituer l’engin au plus tôt ou à défaut subir la sentence des dieux du tonnerre.

Pour le communiqué traditionnel appelant à restituer la moto volée, l’homme qui sonnait le gongon (un instrument traditionnel pour passer des informations) s’est expliqué.

Sur les circonstances dans lesquelles le vol est intervenu, le gongoneur après s’être excusé pour le dérangement et son cri matinal qui indispose le sommeil ou la quiétude des habitants a expliqué en langue Ewe qu’ « un jeune homme, un de nos fils est allé dans la nuit d’hier mercredi prendre du café dans un cafeteria mais à sa grande surprise quelqu’un a emporté son engin ».

En priant celui qui a pris la moto qui ne lui appartient pas, le gongoneur dont l’accent tire plus l’Ewe qui est parlée à Aflao, la ville frontalière ghanéenne, a ajouté que les anciens l’ont envoyé pour demander au voleur de ramener la moto prise à l’insu du propriétaire ou à défaut il subira la colère de «Heviesso » le dieu du tonnerre.

L’annonce portant sur la recherche de la moto et surtout l’évocation du Heviesso ont suscité des commentaires auprès de certains habitants d’Anome car selon la tradition cette divinité se manifeste lors des foudres en temps d’orage ou de pluies pour régler des comptes à des fautifs.

Mensah, Lomé

– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com

Koaci.com

LEAVE A REPLY