Togo: Un barrage des forces de sécurité refoule la marche pour LCF et City FM

320

Des forces de sécurité sur les lieux

Samedi 25 Février 2017 – Des forces de sécurité ont dispersé ce samedi à Lomé à l’aide de gaz lacrymogène la marche convoyée par des organisations de la société civile en direction du siège de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) pour réclamer la réouverture de la télévision LCF Search LCF et de la radio City FM Search FM fermées pour cause de manque de papier prouvant leur existence.

Le point de chute de la marche telle que souhaitée par les organisateurs n’avait été validé par Fogan Adégnon, le président de la délégation spéciale de la ville de Lomé qui a indiqué un autre arrêt.

Cette décision n’a pas faibli l’ardeur des organisations de la société civile qui ont décidé de braver toute interdiction pour aller remettre leur déclaration au responsable de la HAAC.
Habillés de T-shirt rouges pour certains avec comme inscription « Ouvrez LCF Search LCF et City Fm », les manifestants ont sillonné plusieurs artères de la ville de Lomé avant de se retrouver devant la barrière policière au carrefour de Lomégan. En voulant aller au-delà du mur humain dressé pour se diriger vers la HAAC, les manifestants ont rencontré une vive opposition des forces de sécurité qui ont fini par les disperser à coup de gaz lacrymogène.

Quoique la marche ait été bloquée et dispersée, des organisateurs à l’instar de Me Célestin Agbogan, le vice-président de la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) cité par AFS maintiennent la pression et veulent toujours aller la HAAC.

Rappelons que les démonstrations pour la réouverture de la télévision LCF Search LCF et de la radio City Fm ont connu une première vague de manifestations la semaine dernière à Lomé. Pour la poursuite des manifestations, le personnel des deux organes concernés s’est désolidarisé de la pression de la rue pour privilégier le dialogue.

En attendant que les différentes options entreprises par les uns et les autres aboutissent à un dénouement heureux, soulignons que la justice a été saisie pour se prononcer sur la légalité ou non fermeture de ces deux organes dans le pays.

Mensah, Lomé

– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou [email protected]

Koaci.com