Togo : SADD et ses partenaires favorables à l’adoption d’un cadre juridique pour le fonctionnement des mutualités sociales

408
Dix (10) organisations membres du Réseau multi-acteurs de protection sociale au Togo ont réaffirmé la nécessité de pouvoir impliquer les mutuelles de santé dans le processus d’extension de l’assurance maladie universelle au Togo.

 

Face à la presse ce jeudi à Lomé, elles ont lancé un appel à l’endroit du gouvernement pour accélérer le processus de validation et d’adoption des textes juridiques réglementant la création, le fonctionnement et la gestion des prestations des mutuelles sociales, conformément aux règles prudentielles de la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale (CIPRES). Les membres du réseau  interpellent le gouvernement à adopter un cadre juridique pour le fonctionnement et l’appui aux mutualités sociales.

 

« Le règlement de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) visant à réglementer les mutualités sociales dans l’espace existe, il est nécessaire que l’Etat togolais puisse adopter les textes qui œuvrent à organiser le fonctionnement de ces mutuelles de santé et également leur apporter l’appui technique et financier nécessaire pour leur mise en place. Ceci permet de garantir à la population, une sécurité de tous les adhérents à ces mutuelles de santé », a confié Souliman Niwa, point focal du réseau. 

 

C’est depuis juin 2009 que l’UEMOA a adopté le règlement portant réglementation de la mutualité sociale au sein de l’espace et qui devait entre en vigueur le 1er juillet 2011 dans les huit (8) Etats membres de cette communauté. Malgré ce délai, les Etats ont sollicité et obtenu une dérogation jusqu’au 30 septembre 2014. Mais le constat qui est dégagé aujourd’hui est le même. Pour le cas du Togo, les mutuelles opèrent depuis deux (2) décennies et ceci sans cadre juridique.

 

« Il faut sur le gouvernement adopte un texte qui permet le fonctionnement de ces mutuelles », précise le point focal.

 

Face à ce constat, le réseau national multi acteurs de protection sociale au Togo veut impliquer les mouvements sociaux dans les dossiers de la protection sociale en vue de leur mobilisation pour l’adoption d’un cadre juridique pour assurer la sécurité juridique des adhérents aux mutuelles, soutenir le développement des mutuelles et définir des règles qui mettent en exergue les spécificités des mutuelles sociales au Togo.

 

Pour cela, les membres du réseau entendent sensibiliser l’opinion nationale sur la protection sociale et impliquer les mouvements sociaux dans les dossiers de protection sociale.

 

A en croire les membres du réseau, « il faut aussi que la population elle-même soit sensibilisée et adhére aux mutuelles qui existent afin de s’organiser pour créer des mutuelles de santé pour pouvoir accéder à la santé universelle. C’est important pour nous que tous les acteurs impliqués dans la protection sociale puissent aussi accompagner toutes les initiatives qui puissent étendre les mutuelles de santé au Togo ». 

 

Le réseau national multi-acteurs de protection sociale au Togo est un regroupement de douze (12) organisations de la société civile togolaise qui œuvre pour contribuer au plan national à l’élaboration et au suivi de la mise en œuvre des politiques publiques de protection sociale et qui mène des actions de plaidoyer pour la jouissance effective des mesures proposées en faveur des groupes cibles dans différents secteurs.  L’année 2016 a été placée sous le signe de la protection sociale par l’UEMOA, d’où la nécessité d’aller à ces réformes.

 

DBD

 

Afreepress

Togosite.com

LEAVE A REPLY