Togo : Revue de presse du 29 Juin 2016

466
Imminente dissidence au CAR : Apévon va créer son parti, écrit à la Une FRATERNITE, Hebdo.

Le journal fait savoir qu’après les évènements de Vogan, tout semble montrer aujourd’hui que rien ne pourra plus réconcilier les fidèles compagnons du président national, Dodji Apévon et ceux proches du président d’honneur, Me Yawovi Agboyibo au sein du parti des déshérités.

“Les signaux de la discorde sont donc au rouge dans le parti rouge. C’est dans cette discorde que des sources bien informées annoncent la création prochaine d’une nouvelle formation politique, par les déçus du Car, sous la conduite de Me Apévon”, note le journal.

Pour la réussite de l’atelier de juillet sur les réformes : Le HCRRUN doit continuer sur les acquis.

Fraternité écrit que 26 ans après le déclenchement de cette dynamique populaire, pour asseoir une vraie démocratie, les aspirations du peuple Togolais se trouvent toujours plombées par la faïence de deux camps : l’un conservateur au pouvoir arcbouté sur la force et l’autre, revanchard et populiste.

C’est dans cette cacophonie que le Haut-commissariat pour la réconciliation et le renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) convoque les acteurs politiques à un atelier pour plancher sur les questions de réformes. Fraternité se demande commente l’institution doit-elle s’y prendre ?

LE TRIANGLE DES ENJEUX, Hebdo dans les kiosques affiche de son côté/Gestion calamiteuse hasardeuse, dettes colossales et gaspillage de l’économie du Togo : La nouvelle route Aéroport-Colombe de la Paix sera-t-elle bientôt reprise?, s’interroge le journal, qui avance de graves anomalies constatées sur cette route.

L’exercice selon lequel, construire une route et la reprendre entièrement pour mauvaise exécution où pour anomalie constatée après l’exécution n’est pas nouveau pour les Togolais. A en croire le journal, plusieurs routes construites malgré le non-respect du délai d’exécution, malgré le grand retard souvent constaté lors des travaux, la plupart des entreprises togolaises de BTP ont toujours mal exécuté le travail pour lequel elles auraient souscrit lors des appels d’offres.

Le cas concerne la route Aéroport-Colombe de la paix dont révèle le journal. Le Triangle des Enjeux souligne que la route serait reprise dans son entièreté. Le goudron serait rasé à plus de cinq centimètres du sol puis sera refait pour que la route ait la même épaisseur et à chaque niveau.

“Les nouvelles études auraient révélé à des endroits donnés que la route forme des escaliers ; ce constat est fait entre le rond point aéroport et la station d’essence Total dans les deux sens”, révèle le journal.

Refus délibéré et obstiné d’opérer les réformes politiques : De dilatoire en dilatoire, Faure Gnassingbé s’achemine inexorablement vers un pouvoir à vie.
Au regard de l’évolution du monde, si la géopolitique actuelle ne se prête plus à un règne élastique dans les démocraties modernes et civilisées, au Togo, Faure Gnassingbé semble ne pas s’inscrire dans cette dynamique.

Sa dernière déclaration en Allemagne relative à la limitation de mandat, vient conforter dans leurs sentiments, ceux qui doutent toujours de sa bonne foi à assainir la vie politique nationale.

Le pouvoir l’ayant enfin enivré, le chef de l’Etat s’emmure désormais dans son jeu de dilatoire qui ne verra jamais s’opérer les réformes politiques, dixit le Triangle des Enjeux.

Macky Sall gracie et libère Karim Wade, Faure Gnassingbé refuse la demande en grâce présidentielle et maintient Kpatcha Gnassingbé en prison.

Refus des réformes et des locales, Togo à vau-l’eau : Qui pour amener Faure Gnassingbé au discernement?, se demande LIBERTE, Quotidien privé.

“Tout est calme, et il n’y a pas de quoi s’alarmer. Mais l’avenir politique du pays est ombrageux”, constate le journal, un constat qui amène d’aucuns à dire que le Togo est assis sur une braise.

Liberté donne comme exemple à la situation, “le refus manifeste de Faure Gnassingbé d’opérer les réformes constitutionnelles et institutionnelles recommandées par l’APG et d’organiser les élections locales, l’obstruction de toute possibilité d’alternance et la volonté de s’éterniser au pouvoir”.

Liberté pense, dans cette situation, que le pays court vers des lendemains incertains. Mais qui diantre pour ramener le Prince à la raison ?, se demande le journal.

Trafic de défenses d’éléphants : Un militant d’UNIR-Dapaong et ses complices arrêtés avec 40 kg d’ivoire.

L’arrestation des trafiquants d’ivoire remonte au 23 juin 2016 à Dapaong alors qu’ils étaient en possession de 40 Kg d’ivoire représentant une trentaine de défenses d’éléphants provenant de la faune togolaise.

“Il s’agit des nommés Kangnale Issaka, Tondja Kanfiang, Douti Bayabdja et Medisseri Inoussa. Selon une source locale, le premier est le fils du chef canton de Natigou, El Hadj Kangnale Namitante Boukary dit Yambodjoale, dans la préfecture de Tône. Il serait également un membre actif de l’Union pour la République (UNIR) dans la localité. En avril 2015, sa voiture a été utilisée pour la campagne électorale”, détaille le journal dans ses colonnes.

Autre journal dans les kiosques, FORUM DE LA SEMAINE, Quotidien privé qui titre/Wacem et Fortia à Tabligbo/Six mois après l’accord employés-employeurs : Les licenciés tirent le diable par la queue.

Togosite.com

LEAVE A REPLY