Togo: quand les réligions cohabitent pacifiquemment!

18

Le Togo compte environ une dizaine de confessions religieuses qui cohabitent pacifiquement depuis plusieurs décennies.  Les plus représentées sont le Christianisme, l’Islam et les religions dites  « Traditionnelles ».

La population togolaise comprend, selon les dernières estimations, 47% de chrétiens, 34% de « traditionnalistes » et 18% de musulmans.

Genèses

S’il est presque impossible de retracer les débuts des religions dites « Traditionnelles » au Togo, ceux de l’Islam et du Christianisme par contre ont pu être connus grâce aux travaux de certains chercheurs.

L’introduction de l’Islam au Togo remonte, selon l’historien R. DELVEL, à l’année 1830 lorsque le Chef suprême des « Tem », l’Uro Esso Djobo  accorda à ses habitants l’autorisation de construire une mosquée. La première mosquée du Togo avait donc été construite, selon l’historien, à Didawurê le seul  village (des trois qui abritaient l’ethnie « Tem » au centre du Togo) à avoir accepter la religion du Prophète Mahomet à l’époque.

Ce n’est que plus tard à partir de 1860 que la religion va véritablement s’établir dans la région avec la conversion du chef suprême  Esso Djobo  qui prit le nom de Boukari.

Quand au Christianisme, son introduction remonte  à l’année 1843 et fut l’œuvre du Méthodiste Thomas Birch Freeman. Le premier culte chrétien fut donc célébré le 28 mars 1843 à Aného dans le palais de Lolanmé. Il faut préciser par ailleurs qu’avant cette date, plusieurs tentatives d’implantation de la religion sur les côtes togolaises ont été infructueuses. La première remonte à 1737 avec Jacob Protten, un mul’tre de père Danois et de mère Mina.

Cohabitation pacifique

  Le Togo qui est un Etat laïc garantie la liberté religieuse à tous ses citoyens. Toutes les confessions religieuses existant au Togo cohabitent pacifiquement et sont assez impliquées dans le développement du pays.

Il n’est pas rare en effet de voir les leaders des différentes confessions religieuses se mobiliser ensemble pour des évènements ou des célébrations d’envergures nationales. Ce fut le cas lors du dernier sommet extraordinaire de l’Union Africaine sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique organisé par le Togo.  Des cultes et des célébrations religieuses avaient eu lieu au niveau de chaque confession religieuse pour implorer la bénédiction divine pour la bonne organisation du sommet.

Les leaders des différentes confessions religieuses  participent également à d’autres célébrations comme la fête de l’indépendance du pays.

Il faut noter que le Togo n’a pas encore subit à ce jour d’attaques  terroristes. Le pays, bien que n’ayant pas une population majoritairement musulmane,  fait parti de la coalition islamique contre le terrorisme lancé par l’Arabie Saoudite  en décembre 2015. La coalition comprend 34 pays au total.

Source : www.togoweb.net