Togo : Plus voyageur que « Woabé », il y en a pas !

185

Ce n’est pas un secret, Faure est très « Faure » quand il s’agit de voyager. Mais rallier trois pays en l’espace de quatre jours, il faut s’appeler « Faure-vi » pour le faire. Lundi 26 septembre, il était chez son parrain assoiffé de pouvoir du Congo Brazza, Tonton Dénis de Nguesso. Comme à chaque fois, il était dans son « mon beau village » même. Un parrain, ce n’est pas un frère, ami et semblable.

Togo : Plus voyageur que « Woabé », il y en a pas !

A peine a-t-il profité des sages conseils du dictateur de Brazza qu’il a sauté dans l’avion pour honorer son « akpa » (ami serré) Ali de Bongo qui devrait prêter serment suite à son élection « fiti-fiti » lors de la « prégodentielle » au Bongoland. Ah oui, il fallait qu’il soit là, parce que c’est son homo qui était à l’honneur. A peine a-t-il félicité son ami pour sa brillante et transparente victoire que le voilà deux jours plus tard en Israël pour assister aux obsèques de l’ancien « prégodent » israélien Shimon Pérès. Depuis hier lundi, il est en Ethiopie pour une visite de trois jours.

L’histoire nous a appris que Magellan a fait le tour du monde en un nombre de jours record. C’est lui qui détient la palme d’or des voyages d’exploration. Mais ça, c’était il y a longtemps, au temps des ancêtres des arrières grands-parents de nos aïeux. « Woabé » doit détenir simplement le record moderne de voyages. Pourquoi voyage-t-il autant, voulez-vous savoir ? Lorsqu’on est allé aux sources, on a tout compris. Il y a le très utile sommet sur la « sikrité » maritime, et le gars doit ratisser large. Il parait que depuis un moment, il ne fait plus trop confiance à ses collabos et il veut lui-même apporter les invitations aux gens pour être sûr qu’ils viendront. Raison pour laquelle il est entre deux avions et demi et voyage seulement comme un pigeon. Il nous revient qu’il va entreprendre une tournée non stop pour amener main à main les invitations à tous les dirigeants du monde qui n’ont pas encore reçu sa visite. Après avoir fini avec les « prégodents » de la planète Terre, il devrait aussi se rendre sur Mars et Jupiter pour inviter aussi les chefs d’Etat des pays qui s’y trouvent.

Ah oui, aucun sacrifice n’est trop grand lorsqu’il s’agit du sommet sur la « sikrité » maritime. Si un opposant n’est pas d’accord et est fâché, il n’a qu’à aller prendre deux comprimés de Phensic plus un demi-comprimé d’allagbin et nous précéder en Mauritanie sans passeport ou bien aller évacuer l’eau de la mer. Et puis, gare à ce malheureux qui aura envie d’avoir des bribes d’intentions autre que celle de la réussite du sommet.

Source : Liberté

27Avril.com