TOGO : PERIL EN LA DEMEURE ET IMPERATIF D’APAISEMENT 17 octobre 2017

24

TOGO : PERIL EN LA DEMEURE ET IMPERATIF D’APAISEMENT                                                                             17 octobre 2017

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

Les derniers développements de l’actualité sociopolitique sur le territoire national depuis l’interpellation manu militari en pleine coupure d’électricité à Sokodé de l’iman Djobo Mohamed Alassani pour « appel au crime et à la sédition » le 16 octobre 2017, sont extrêmement préoccupants et requièrent la plus grande retenue et mesure de part et d’autre afin d’éviter des lendemains incertains à toutes les filles et tous les fils du Togo tout entier.

Le CRD-MK a pris acte de la célérité avec laquelle le Gouvernement a rendu publique son communiqué de ce jour, et déplore que le Pouvoir de Lomé n’a pas su anticiper les événements fâcheux consécutifs à l’arrestation de l’iman Djobo Mohamed Alassani nonobstant les règles élémentaires de la présomption d’innocence garanties par la Constitution togolaise et le contexte sociopolitique tendu dans lequel se trouve actuellement notre pays.

Le CRD-MK déplore la violence d’où quelle vienne sous quelque prétexte que ce soit, et s’incline devant la mémoire des martyrs, aux familles desquelles il adresse ses sincères condoléances. Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés et demande au Pouvoir de Lomé de prendre véritablement à leur juste mesure les événements en cours dans le pays.

Indubitablement le 16 octobre 2017 correspondant numérologiquement à 18=9, indique une fin de cycle après celle des 27 ans d’anniversaire du soulèvement populaire du 05 octobre 1990. Ce qui semble un Grand virage dans l’exacerbation de la crise togolaise dont la résolution dépend plus que jamais du Chef de l’État, chef des armées, garant de la continuité de l’État togolais.

Le CRD-MK conscient de la gravité de la situation interpelle solennellement le Chef de l’État afin qu’il sorte sans délai de son silence et rentrer positivement dans le nouveau cycle cosmique de la Nouvelle Humanité amorcé depuis le 23 septembre 2017 et où seule ne compte que la Voie du Centre (Voie du Cœur ou de l’Amour).

Le CRD-MK réitère, à la suite de l’interview à Radio Pyramid FM Lomé de Sylvestre APEDO, vice-président du Conseil d’administration du CRD-TOGO, sa proposition de sortie de crise par l’ouverture immédiate d’une transition inclusive.

Cette transition aura pour feuille de route l’exécution des réformes conformément au point III de l’Accord politique global (APG) et la prise en compte les légitimes attentes du Souverain Peuple togolais relativement à l’allègement du panier de la ménagère, l’accessibilité à une alimentation équilibrée et saine au quotidien, l’amélioration des soins de santé et des conditions de travail dans les structures sanitaires sur toute l’étendue du territoire national, l’amélioration du cadre éducatif et des conditions de travail et de vie des élèves, étudiants et enseignants tous degrés confondus, le règlement du problème du foncier et la facilitation de l’accès à l’habitat aux populations notamment.

La situation explosive actuelle commande un sursaut patriotique et convoque de part et d’autre le trépied du Bâtisseur à savoir la Foi, l’Intrépidité et le Dépassement. Ce qui requiert impérativement :

  1. La démission rapide du gouvernement annoncée par Faure Gnassingbé lui-même dans une adresse à la Nation pour répondre aux préoccupations légitimes du Souverain Peuple togolais
  2. La formation d’un gouvernement de mission pour un retour de la confiance et la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles
  3. 3 Le retour du projet de loi portant réformes constitutionnelles à l’Assemblée Nationale avec intégration des amendements de l’opposition parlementaire
  4. La rencontre inclusive sur la réforme des institutions. Celle-ci devra déboucher sur une nouvelle Cour Constitutionnelle, une nouvelle HAAC, la mise en place d’une CENI purement technique, un accord sur l’audit du fichier électoral, le découpage électoral et le cadre électoral.
  5. La libération de tous les détenus politiques et une véritable politique de réparation et de justice aux victimes de violence dans un souci d’authentique réconciliation nationale
  6. La certification des élections à venir par une instance internationale acceptée par toutes les parties.

Le CRD-MK lance un Appel républicain à toute la Nation particulièrement les acteurs sociopolitiques afin qu’ils convoquent de toutes leurs forces la Paix, la Tolérance, le Pardon et l’Amour en appelant les populations à l’apaisement.

Le CRD-MK en appelle aux forces de sécurité du Togo pour qu’elles demeurent professionnelles et républicaines en ces graves heures de la République.

Le CRD-MK interpelle la communauté internationale à agir sans délai pour éviter l’extension au Togo de la carte des conflits en Afrique de l’ouest.

Plaise à Dieu que les cœurs s’apaisent et que l’Amour nous ouvre le chemin de l’avènement du Togo « Or » de l’Humanité !

Dr Edem Atsou Kwasi
Président du Conseil d’administration du CRD-TOGO

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here