Togo, OTR : Une tournée de sensibilisation tourne mal à Mango

104

Dimanche le 16 juillet, une délégation de l’Office togolais des recettes (OTR) étaient dans la préfecture de l’Oti, plus précisément à Mango. Elle y était afin de préparer les esprits à l’installation d’une agence de la régie des recettes fiscales. La présence de l’office dans la région s’inscrit dans le cadre de la tournée dans les différentes localités du Togo. A Mango, c’était un vieux projet ressuscité suite au calme qui règne actuellement dans ce milieu qui a connu de malheureux événements meurtriers.

Togo, OTR : Une tournée de sensibilisation tourne mal à Mango

Mais les choses ne s’étaient passées comme prévu. Les membres de l’OTR ont reçu un accueil très mouvementé. Des jeunes ont protesté contre la sensibilisation. Ils ont bruyamment réagi contre cette préparation psychologique qui balisera le terrain l’implantation définitive de l’office des recettes. Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour disperser les frondeurs. Mais ce n’était que partie remise. Car les protestataires ne comptent pas céder de si tôt.

Cette protestation est un signal envoyé à Kodzo Adedze, le nouveau Commissaire général de l’OTR. En effet, le successeur d’Henri Gaperi veut visiblement rectifier le tir. Il a même avoué lors de l’une de ses récentes sorties les torts causés aux opérateurs économiques par l’office. Son prédécesseur, à force de harcèlement, a rendu la vie dure aux opérateurs économiques togolais.

Sous son administration, l’OTR a créé des problèmes qu’elle n’en a résolus. Le port de Lomé est l’un des cas du « rigorisme gaperien ». Des frustrations et des désillusions ont gagné les hommes d’affaires agréés en douane qui ont préféré les ports voisins à celui du Togo, faisant chuter drastiquement les chiffres d’affaires des recettes douanières au niveau du Port autonome de Lomé. Cette sévérité a certainement fait écho dans la région des Savanes dont l’une de ses préfectures est l’Oti. Et c’est pour cela que son implantation à Mango s’est mal passée. Aussi en surfant sur une accalmie dans cette région, la délégation a-t-elle ignoré ce qui l’attendait.

La ville de Mango semble tourner dos aux heures sombres qui l’ont endeuillée en novembre 2016. En effet, le décret portant réaménagement des aires protégées dans la préfecture de l’Oti a fait de nombreuses victimes. 08 morts au total, de nombreux blessés et des déplacés ont été enregistrés. Les populations ne voulaient plus vivre l’époque de feu Gnassingbé Eyadéma qui, au nom d’une certaine préservation de la faune et de la flore soumettait les habitants de cette région aux pires formes de contrôles (de la viande de brousse)et mêmes les plus humiliants. Alors que lui-même se livrait volontiers à des parties de chasse.

Dans le livre, « Le Togo, du Sergent au Général » d’Andoch Noutepe Bonin, a relaté comment Gnassingbé Eyadéma traquait des gibiers à l’aide de l’hélicoptère dans la région nord du pays qui regorge des réserves animalières. Cela avait failli créer un incident diplomatique entre le Bénin et le Togo. Car, il survolait l’espace aérien béninois. Aussi, de son vivant,le Général organisait-il avec certains de ses amis européens des parties de chasse dans le milieu, renseigne le livre. Alors que paradoxalement, le Colonel Djoua, de triste mémoire était chargé de mener des expéditions punitives contre les populations à qui il était imposé des réglementations sévères.Ce sont ces tristes souvenirs que Mango ne voulait pas revivre lorsqu’il s’était agi de la réhabilitation de la faune et de la flore dans l’Oti, en protestant. Malheureusement, la région a payé de son sang et de sa vie face au nouveau décret signé par Faure Gnassingbé.

Toutefois, pour ramener la sérénité dans l’Oti, le gouvernement a dû faire marche arrière en suspendant le projet.Tout compte fait, cette déconvenue qu’a essuyée la délégation de l’OTR à Mango montre que l’implantation de la régie des recettes fiscales dans cette zone doit encore être mûrie. La « réforme » ou le nouveau souffle que veut insuffler KodzoAdedze à son administration ne doit pas négliger certains aspects comme le calme trompeur de certains milieux, surtout des zones très sensibles comme Mango

Source : L’Alternative

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here