Togo : L’opposition annonce des marches de « résistance »

26

Des leaders de l’opposition à Lomé 

Vendredi 13 Octobre 2017 – La coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise compte poursuivre ses manifestations dans le pays afin d’obtenir un gain de cause pour ses revendications dont la principale reste le retour à la Constitution de 1992.
Dans cette optique, la coalition qui est composée par CAP2015 – Groupe de Six- CAR – PNP – Santé du Peuple, a annoncé dans un communiqué qu’elle « maintient et confirme ses manifestations des mercredi 18 et jeudi 19 octobre 2017 ».
En décidant de maintenir ses marches malgré l’interdiction signifiée par le gouvernement, la collation des 14 partis dit dénoncer le caractère illégal de la décision et a justifié que « Quand l’Etat se met lui-même à violer les lois, les citoyens ont le devoir sacré de résister ».
Selon le programme communiqué pendant que la marche du 18 octobre chutera au Palais des congres à Lomé, celle du lendemain 19 octobre aura pour de chute de Chute la devanture du BIDC, siège de la CEDEAO toujours à Lomé.
Sans se limiter à ces deux jours de marches, l’opposition a programme deux autres manifestations pour les 30 et 31 octobre et a invité les togolais de la diaspora et les organisations et mouvements citoyens africains en lutte pour la démocratie et les libertés à venir au Togo Search Togo pour y prendre massivement part.
Rappelons qu’eu égard a l’interdiction des marches pendant des jours ouvrables de la semaine la semaine dernière, le gouvernement a expliqué que la mesure prise vise à préserver la paix sociale et valable pour tous et dans l’intérêt supérieur du pays. 
Toutefois si des manifestations doivent avoir lieu, le ministre togolais de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi, a précisé que « Les manifestations en semaine se feront sous forme de meeting ou de réunions publiques et les week-ends, elles peuvent se faire comme d’habitude pour l’intérêt de tous ».
Avant d’en arriver à cette décision, le gouvernement a dressé un bilan des marches et est parvenu à la conclusion qu’elles ont causé des désagréments à la population qui vaquaient à leurs activités et ont engendré des troubles grave à l’ordre public. L’interdiction vise selon le gouvernement à préserver la paix sociale dans le pays. 
Rapport du gouvernement sur les manifestations des partis
Réuni en conseil des ministres hier jeudi à Lomé, le ministre de la sécurité et de la protection civile a rendu compte au gouvernement des manifestations publiques organisées depuis le 19 août 2017 par les partis politiques ou coalitions de partis politiques. 
Du rapport présenté, il ressort que les manifestations organisées par le parti UNIR se sont déroulé dans le respect de la loi et sans aucun incident et qu’en revanche, celles organisées par la coalition des 14 partis politiques de l’opposition se sont soldées, par moment, par des débordements et des incidents notamment le 19 août, les 7 et 20 septembre et le 05 octobre 2017.
Mensah, Lomé
– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou [email protected] – 
Suivez l’évolution de l’actualité en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez-la sur votre mobile)
Ou Apple (cliquez et installez la sur votre iphone ou ipad)

Koaci.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here