Togo : Les enseignants de mathématiques à l’école des TICE

816
Selon la Société des sciences mathématiques du Togo (SSMAT), une association qui fait la promotion des sciences mathématiques, le bilan de l’enseignement des mathématiques est très sombre au Togo.

 

Les chiffres sont très expressifs. En 2013, 2014 et 2015, le taux des admis au BAC  D tourne autour de 25%. La série C quant à elle tend à disparaître du fait du manque d’intérêt des élèves pour cette série scientifique.

 

L’une des causes de cette situation est sans doute l’absence des enseignants qualifiés dans les séries scientifiques. En d’autres termes, au Collège d’enseignement général  71,57% et au lycée 77,16% des enseignants de mathématiques n’ont pas fait une formation dans cette discipline.

 

Une série de formations animée par  des experts venus du Maroc, de la Côte d’Ivoire, de la France et du Canada sur les techniques de transmission du savoir mathématique et sur les méthodologies d’enseignement des mathématiques en lien avec les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE) a été ouverte ce lundi à l’endroit  des enseignants de mathématiques des lycées, des collèges et des écoles primaires et des jardins d’enfants, a constaté l’Agence de presse Afreepress.

 

Prennent part à cette formation ouverte par le ministre des Enseignements primaire et secondaire, Pr Komi Paalamwé Tchakpélé en présence de la vice-Présidente de l’Union mathématique africaine (UMA), Pr Nouzha El Yacoubi, les enseignants, les chercheurs et les inspecteurs de mathématiques.

 

Cette formation, selon  Pr Kokou Tchariè, président de SSMAT, a été initiée afin de donner des bases solides à la formation des ressources humaines qualifiées dont le Togo a besoin dans diverses disciplines scientifiques et technologiques et de combler ainsi les grandes lacunes constatées dans le mi-parcours des élèves des séries scientifiques.

 

« L’enseignement des mathématiques par les TICE n’aura d’impact que si les enseignants eux-mêmes maîtrisent l’outil pour amener les apprenants à s’y intéresser. Les obstacles rencontrés jusqu’à présent dans l’intégration des TICE montrent l’importance de la formation des enseignants qui doivent non seulement maîtriser les outils TIC mais également posséder un savoir dans la pédagogie numérique », a-t-il conclu.

 

Pour le ministre, les enseignants constituent la pierre angulaire du système éducatif et le pivot de redressement économique d’un pays et de son positionnement sur la voie de l’émergence.  « Former les enseignants, c’est de façonner avec l’avenir de la nation », a-t-il ajouté.

 

Il n’a pas manqué de pointer du doigt la pénurie d’enseignants dont souffrent les établissements scolaires tant en nombre qu’en qualité.

 

Bernadette A.
Afreepress

Togosite.com

LEAVE A REPLY