Togo / « La seule force de l’opposition, ce sont les marches en semaine », Nathaniel Olympio

429

Togo / « La seule force de l’opposition, ce sont les marches en semaine », Nathaniel Olympio

Pour le Président par intérim du Parti des Togolais, Nathaniel Olympio, reçu ce dimanche 15 octobre sur une radio locale, la décision du gouvernement togolais d’interdire les marches en semaine est illégale. Car, la seule arme dont dispose l’opposition aujourd’hui, au Togo, est « la marche ».

« Les velléités d’interdire les marches ne datent pas d’aujourd’hui. Le gouvernement a constaté que manifester en semaine est une force, une arme pour l’opposition. Nous n’avons pas d’autres armes. La seule arme dont dispose l’opposition est de demander au peuple, prêt à aller  chercher sa constitution, celle de 1992, de le manifester publiquement. Nous ne sommes pas des religieux pour qu’on nous dise d’aller simplement marcher les week-ends. Nous sommes le peuple togolais et chaque citoyen togolais a le droit de manifester quand il veut », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, l’homme politique a battu en brèches les raisons avancées par le gouvernement pour interdire les marches les jours ouvrés. « C’est le gouvernement togolais qui crée les malaises dans le pays et non les manifestations de l’opposition. C’est la gouvernance du régime en place qui fait que les entreprises ferment. Les entreprises ont délocalisé le Port autonome de Lomé pour Cotonou, au Bénin et Téma, au Ghana. Aujourd’hui, ceux qui empêchent le Togo de fonctionner normalement, ce sont  les membres du gouvernement actuel ; ce ne sont pas les manifestations de l’opposition», a indiqué Nathaniel Olympio.

« Nous marchons justement pour que les choses redeviennent normales dans ce pays et que les populations vivent dans de meilleures conditions.  Nous cherchons le bien-être des togolais dans la liberté d’expression, d’entreprendre, de créer de la richesse. Nous marchons à ce que le Togo ne soit pas une singularité dans la sous-région, le seul pays où il n’y a pas d’alternance politique, où on ne peut pas exercer librement son droit à manifester pacifiquement et publiquement », a-t-il conclu.

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here