Togo : La caricature, un art en plein essor…

89

Il fait partie de ces rares caricaturistes togolais qui vivent uniquement du dessin à Lomé au Togo. Donisen Donald, jeune dessinateur togolais est parvenu après dix ans à susciter l’intérêt auprès des lecteurs de célèbres journaux comme le quotidien Liberté ou encore SIKA’A magasine.

Togo : La caricature, un art en plein essor…

Grâce aux apparences caricaturales qu’il donne surtout aux hommes politiques togolais, il s’est fait un nom et une place dans le paysage de son pays. Même si le métier suscite intérêt et admiration, peu de dessinateurs osent s’y aventurer.

Les espoirs de Donald sont toujours plus élevés ; il sait que l’activité Caricaturale dans le pays deviendra plus lucrative.

Quand il s’agit de la caricature, il faut d’abord des informations, en même temps qu’il y ait une ressemblance entre le personnage réel et le dessin qu’on a fait et en même temps de l’humour. Ça devient un peu compliqué disons pour le commun des mortels. Ce qui fait que beaucoup de personnes veulent entrer dans la caricature, mais étant donné qu’ils n’ont pas eu de formation adéquate dans le domaine, c’est un peu compliqué. Explique le caricaturiste.

La caricature, c’est un autre art que tout le monde n’a pas en tant que tel.

Depuis 7 ans, l’organisation  ‘‘Or Noir’‘ organise des festivals dans le but de promouvoir le dessin et surtout de professionnaliser le domaine.

On a projeté d’inviter les élèves des écoles primaires et leur apprendre un tant soit peu ce que c’est que le dessin en générale et ensuite aller dans les détails comme la caricature, comme le dessin classique et les autres formes de dessin parce qu’il y en a plusieurs branches. Donc tout commence à la base. Peut-être que parmi ces enfants que vous voyez il y a de grands dessinateurs qui vont en sortir demain. Explique Antony kokou dodjivi, dessinateur/ caricaturiste.

Pour cette édition, un accent particulier a été mis sur la caricature, occasion d’insuffler à la nouvelle génération le goût de cet art. Wilfried est élève caricaturiste.

Aujourd’hui, on nous a appris comment définir la caricature et comment dessiner une personne en face et en trois-quarts.

À ce jour, seuls deux organes de presse écrite emploient en plein temps une poignée de caricaturistes.

Les autres organes engagés dans la course ont dû suspendre leurs parutions plus tôt, faute de financements.

En attendant l’application de la nouvelle convention collective interprofessionnelle en vigueur au Togo depuis le 01 er janvier 2012, vivre de la caricature restera une seconde option pour les dessinateurs même si l’envie de voir son nom apparaitre dans un journal ne manque pas.

Source : Africa News

27Avril.com

LEAVE A REPLY