Togo : Insalubrité au Camp du 2eme régiment d’infanterie d’Adidogomé 10 mai 2017

57

Togo : Insalubrité au Camp du 2eme régiment d’infanterie d’Adidogomé
Vue partielle du dépotoir sauvage derrière le Camp

Par Serge Lemask
Le constat est amer. Depuis un moment, le Camp du 2eme régiment d’infanterie d’Adidogomé patauge dans une insalubrité qui ne dit pas son nom.

Une situation créée par les populations riveraines et certaines sociétés de ramassage d’ordures ménagères. En effet, les rails derrière le Camp du 2eme régiment d’infanterie d’Adidogomé sont devenus un lieu de décharge pour la plupart des sociétés de ramassage d’ordures. Un tour sur les lieux nous a permis de constater à cet endroit toutes sortes d’immondices que les riverains se donnent à cœur joie de déverser au nez et à la barbe des forces de sécurité.

« Les soldats qui sont dans le camp aussi le font donc ils ne peuvent jamais interdire à la population de le faire. C’est même devant eux que les sociétés de ramassage d’ordures viennent tout déverser ici mais ils ne disent rien », a lâché un riverain rencontré sur les lieux.
Pourtant à quelques mètres de ce dépotoir sauvage et lieu de décharge, L’on y trouve des bonnes femmes qui exposent de la nourriture sous des hangars.

« Sous ces hangars, les femmes vendent de la nourriture et aussi de la boisson locale. C’est le coin préféré des soldats. Ils ne sont pas les seuls à manger là-bas. Les habitants du quartier et certains passants aussi y passent leur journée à boire et manger de la viande. En tout cas, moi je n’ai jamais mangé là-bas », nous a confié une femme.

A une autre de corroborer : « Ce que nous vivons ici est vraiment déplorable. Le dépotoir dégage une très mauvaise odeur que nous respirons même dans nos chambres. Ça risque de nous rendre malade avec le temps et moi je projette de chercher une chambre dans un autre quartier ».
Il serait de bon ton que la délégation de la préfecture du Golfe fasse le ménage des lieux et prenne des mesures drastiques pour veiller à l’assainissement de la zone. La santé des populations riveraines en dépend.

Togo-Online.co.uk