Togo : Incendie de la cathédrale de Lomé : Le Lieutenant-Colonel Agoro Tchanilé, commandant en chef du corps des sapeurs-pompiers de Lomé est revenu sur les circonstances

232

Une partie de la cathédrale Sacré-Cœur située en plein cœur du Grand marché de Lomé est partie en fumée dans la soirée de lundi. Selon les témoignages , le feu serait parti de la sacristie pour envahir une aile du bâtiment sans que la cause exacte ne soit pour le moment connue.

Le Lieutenant-Colonel Agoro Tchanilé, commandant en chef du corps des sapeurs-pompiers de Lomé est revenu plus tard sur les circonstances du drame et a appelé à plus de responsabilité de la part des riverains afin de faciliter le travail aux soldats du feu.

« Trop d’encombrement, fait que les secouristes n’arrivent pas à exécuter le travail qu’il faut. A partir du moment où les gens qui arrivent pour aider voient que les secours sont en place, ils n’ont qu’à céder le passage et laisser la place aux secouristes », a exhorté le Lieutenant-Colonel Agoro Tchanilé qui était présent sur les lieux aux côtés de ses éléments.

L’incendie a démarré aux environs de 17 heures, apprend-on de sources proches de l’église. L’intervention des sapeurs-pompiers se fera près de 50 minutes plus tard quand bien même ils sont arrivés sur place 5 minutes après l’alerte. La curiosité des riverains ajoutée à la panique des commerçants a rendu difficile le travail, soutiennent les soldats du feu. Tant bien que mal, ils parviendront à maîtriser les flammes et à dresser l’état des lieux. Aucune victime humaine n’est à signaler. Cependant les flammes ont fait d’important dégâts matériels dans la plus ancienne des cathédrales du pays construite par des missionnaires allemands en 1902 et qui a accueilli une messe célébrée par le Pape Jean-Paul II lors de sa visite au Togo en 1985.

L’importance des dégâts, selon le Lieutenant-Colonel Agoro Tchanilé est due au retard accusé dans l’alerte des sapeurs-pompiers. «Il faut éviter d’alerter les secours trop tardivement. C’était le cas aujourd’hui. C’est quand on commençait par voir les fumées déjà dehors, qu’on a alerté les sapeurs-pompiers. Ils ont mis 5 minutes pour arriver sur les lieux, mais puisqu’il y avait trop de foule, c’était difficile d’avoir accès au feu, et maintenant il faut chercher, avoir la source du feu avant de commencer le travail, ce que nous avons fait et en 45 minutes, on était maîtres du feu… mais les dégâts sont énormes. Il n’y a pas eu de morts, ni de blessés mais on déplore des dégâts et dommages matériels que seuls les responsables de l’église peuvent évaluer avec précision », a indiqué l’homme.

Il faut rappeler que le Togo a connu une série d’incendie de ses marchés en janvier 2012 ce qui a mis à mal l’économie du pays et affaibli une partie des Nana Benz, véritables poumons de l’économie du pagne dans la sous-région.

A.Y.
Afreepress

Togosite.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here